Responsabilité sociale et environnementale

Partager:
—Quand IWC Schaffhausen a décidé d’agrandir ses sites de production, la manufacture a opté pour des technologies innovantes et qui ne consommeraient pas beaucoup d’énergie

L’engagement environnemental d’IWC

Le développement durable, la défense de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique figurent en bonne place au rang des valeurs clés d’IWC Schaffhausen. Depuis des années, la manufacture horlogère s’emploie activement à réduire ses émissions de dioxyde de carbone (CO2). Ces efforts ont payé et IWC a obtenu la certification neutralité Carbone en 2007. L’utilisation de techniques de construction et de production innovantes et le recours à des énergies alternatives ont permis de réduire les émissions de CO2 d’environ 90 %. Par ailleurs, IWC récompense ses collaborateurs qui contribuent activement à la protection du climat à titre personnel.
Tout a commencé en 2003 avec l’élaboration d’une solution écologiquement responsable en vue du développement des capacités de production. Depuis, les deux nouveaux bâtiments ont été achevés, offrant ainsi une surface supplémentaire de 6000 m². Malgré la hausse du niveau de production, la consommation d’énergie est restée stable grâce à l’utilisation de technologies de construction modernes et écologiquement responsables. À l’heure actuelle, IWC déploie tout un ensemble de mesures afin d’optimiser la consommation d’énergie au sein de ses locaux.

Des nouveaux bâtiments aux technologies dernier cri

Les deux nouveaux bâtiments ont été conçus spécialement pour réduire l’empreinte carbone. Pour la conception des extérieurs, les architectes ont fait appel à une méthode de construction de pointe: des façades à double vitrage à isolation optimisée avec un système de ventilation ultra sophistiqué. Sans ces aménagements, les estimations ont montré qu’WC aurait produit chaque année environ 750 tonnes de CO2 nuisible pour l’environnement. Depuis l’achèvement du deuxième bâtiment fin 2008, les conditions de fonctionnement de tous les locaux d’IWC sont contrôlées par la technologie dite des bâtiments intelligents. Résultat: une production de CO2 inférieure à 20 tonnes par an, soit une diminution de plus de 90 %. L’approche novatrice d’IWC et sa volonté d’investir dans les technologies durables s’illustrent également par des mesures de récupération de chaleur: la manufacture utilise la chaleur résiduelle des eaux usées provenant des égouts de Schaffhausen comme source d’énergie. Ce système, qui repose sur l’association d’une pompe à chaleur et d’une pompe à refroidissement, est capable de générer du chaud ou du froid en alternance ou simultanément. Un échangeur de 60 mètres de long intégré aux conduits d’eaux usées permet d’en extraire la chaleur pour générer du chauffage. En parallèle, la chaleur résiduelle issue des processus de fabrication et le froid des plafonds sont acheminés dans les égouts. La construction de ce système, mis en place pour la première fois en Suisse et opérationnel toute l’année, a été subventionnée par l’Office fédéral suisse de l’énergie. Un dispositif annexe, qui puise dans les nappes phréatiques, est un moyen alternatif pour chauffer et refroidir les locaux et les sites de production. Pour le chauffage, IWC utilise principalement des pompes à chaleur neutres pour l’environnement. Depuis 2007, les besoins d’IWC en électricité sont entièrement couverts par l’énergie hydroélectrique verte. IWC a également installé un système de recyclage de l’eau de pluie pour alimenter les chasses d’eau.

—Un reflet de la nature: la façade en verre de l’aile Est, qui abrite des ateliers de production neutres en CO2, est entièrement alimenté par de l’énergie renouvelable

IWC a mis en place auprès de ses employés un programme de sensibilisation aux enjeux environnementaux qui récompense ceux qui fournissent personnellement des efforts pour réduire leur empreinte carbone

Le label neutralité Carbone

IWC s’engage à réduire ses émissions de CO2 non seulement au niveau de ses infrastructures mais aussi dans toute sa chaîne de création. Les mesures mises en place par la manufacture visent à réduire les émissions de CO2 des fournisseurs, des sites de production, des voyages d’affaires et des événements. Dans la mesure du possible, les déplacements professionnels sont remplacés par des vidéoconférences et les collaborateurs sont obligés d’archiver leurs documents professionnels sous forme électronique. IWC effectue des versements volontaires pour compenser les émissions de CO2 ne pouvant être totalement éliminées. Les fonds ainsi réunis servent à financer des projets à vocation écologique dans les pays émergents et en développement. Grâce à son engagement, IWC détient la certification neutralité Carbone depuis 2007.
Si cette politique environnementale semble pour le moins ambitieuse, IWC n’entend pas s’arrêter là. La marque horlogère a élaboré un programme de sensibilisation aux enjeux environnementaux auprès de ses employés, récompensant tous ceux qui fournissent des efforts à titre personnel pour réduire leur empreinte carbone. IWC pratique ainsi des mesures d’incitation pour encourager ses collaborateurs à emprunter les transports en commun, à acheter des voitures à faible taux de CO2 et à privilégier des sources d’énergie alternatives ou à faible consommation chez eux. Les employés d’IWC peuvent calculer leur empreinte carbone sur l’Intranet de l’entreprise et compenser leurs excès en finançant des projets contre le réchauffement climatique. IWC s’engage ensuite à doubler la somme investie par chaque collaborateur dans le projet choisi.
IWC fait partie du groupe international Climate Group, une ONG coopérant étroitement avec les gouvernements et les grandes entreprises afin de mettre au point des stratégies et technologies intelligentes capables de diminuer les émissions de CO2 mondiales et de soutenir la révolution verte.

Taking pride in protecting the environment