Trouver d'autres articles
Aquatimer
DÉCOUVREZ LA NOUVELLE COLLECTION AQUATIMER

Christian Knoop, Creative Director chez IWC, explique le nouveau design des montres Aquatimer.

SIHH 2014 Booth
DANS LES COULISSES DU STAND IWC AU SIHH 2014

Direction Genève ! À l'occasion de la 24ème édition du Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH), IWC convie les visiteurs à une immersion totale à la découverte des fascinants modèles de la nouvelle collection Aquatimer.

Ingenieur 2013 Collection
Découvrez la nouvelle collection INGENIEUR

En savoir plus sur les nouvelles montres IWC Ingenieur du directeur de création, Christian Knoop.

IWC's SIHH Booth 2013
Coup d'œil dans les coulisses du stand IWC au SIHH 2013

Jetez un œil dans les coulisses du stand IWC au SIHH 2013, l’année des montres Ingenieur.

La boutique IWC revêt les couleurs de noël

Située à quelques pas de la place Vendôme, la boutique IWC à Paris vient de dévoiler ses nouvelles vitrines décorées pour la période des fêtes.

Dans les hautes sphères

Personne ne le contestera, les Montres d’Aviateur d’IWC sont devenues de véritables icônes. Extraordinairement populaires, elles incarnent les valeurs de la marque et ont défini l’essence du genre dans tout l’univers de l’horlogerie suisse.

IWC donne vie à ses histoires

Pour la toute première fois, IWC présente ses univers thématiques dans le cadre d’une campagne d’image internationale.

L’amour de sa vie

Hansjörg Kittlas se confie sur l’amour de sa vie: la répétition minute

Expériences

ASSURER UN AVENIR AUX GALÁPAGOS

LA STATION DE RECHERCHE CHARLES DARWIN CÉLÈBRE SES CINQUANTE ANS

Date — 2 juin 2014

Partager:

«17 septembre 1835. Pendant ma promenade je rencontrai deux immenses tortues, chacune d’elles devait peser au moins deux cents livres; l’une mangeait un morceau de cactus; quand je m’approchai d’elle, elle me regarda avec attention, puis s’éloigna lentement; l’autre poussa un coup de sifflet formidable et retira sa tête sous sa carapace.»

Tels furent les premiers mots de Charles Darwin, deux jours après son arrivée aux îles Galápagos à bord du navire d’exploration HMS Beagle, au cours d’un périple de 40 000 milles en cinq ans, en quête de découvertes scientifiques. Au cours du mois qu’il passa dans l’archipel, Darwin rassembla les observations qui allaient constituer la base de sa révolutionnaire théorie de l’évolution et consacrer la région comme l’un des sites les plus fascinants et à l’écologie la plus variée de la planète.

Près de 180 ans plus tard, cet archipel en tous points remarquables, situé à 1000 kilomètres de l’Équateur, reste unique. Les conditions très diverses qui prévalent sur chacune des îles ont pour conséquence une forme de sélection naturelle darwinienne qui a produit des animaux et des plantes que l’on ne trouve nulle part ailleurs sur Terre. Environ 40 pour cent des animaux vivant aux Galápagos sont endémiques, y compris les iguanes marins, les célèbres pinsons de Darwin et, bien sûr, ces tortues géantes qui exprimèrent un mécontentement certain à l’arrivée du jeune chercheur.

Cela fait maintenant 55 ans que la responsabilité de générer les connaissances scientifiques nécessaires à la protection des îles est assurée par la Fondation Charles Darwin, qui prit en 1964 la décision importante d’y établir une station de recherche. Cette base accueille aujourd’hui plus d’une centaine de scientifiques, étudiants, enseignants et bénévoles qui mènent des recherches sur la flore et la faune des îles afin d’empêcher que ces écosystèmes hors du commun ne soient irrémédiablement endommagés.

Au cours de ses cinquante ans d’existence, la station de recherche a joué un rôle crucial en préservant de l’extinction les mythiques tortues géantes de l’archipel et en apportant une contribution essentielle à la création de la réserve marine des Galápagos d’une superficie de 135 000 kilomètres carrés. De même, depuis le début des années 1970, elle est parvenue à obtenir des fonds et des soutiens permettant de financer des bourses scientifiques pour 1300 étudiants équatoriens. Le travail de l’institution a joué un rôle capital pour garantir la conservation de 95 pour cent de la biodiversité originelle des Galápagos.

Cette année marque le 50ème anniversaire de la station de recherche. Ce jubilé est d’autant plus remarquable que, jusqu’il y a trois ans, les perspectives de la station et des îles Galápagos elles-mêmes paraissaient réellement sombres: la Fondation Charles Darwin luttait pour sa survie financière au lendemain de la récession mondiale et d’une gestion des coûts peu efficace. L’institution a été cependant sauvée grâce à un jeune investisseur allemand de 36 ans: Swen Lorenz. Lors de vacances sur les îles Galápagos, celui-ci se rendit compte que la situation y devenait critique et il n’hésita pas à quitter son pays et un emploi très bien rémunéré à Londres pour revenir aux Galápagos travailler à plein temps comme CEO de la Fondation. Depuis lors, il a mis à profit ses compétences financières pour transformer l’institution en organisation générant des bénéfices avec un budget annuel de 3,5 millions de dollars US.

—Avec l’Aquatimer Chronographe Edition «50 Years Science for Galapagos», limitée à cinq cents exemplaires, IWC Schaffhausen célèbre le 50ème anniversaire de la station de recherche Charles Darwin.
Aquatimer Chronograph Edition "50 Years Science for Galapagos"
Aquatimer Chronographe Edition «50 Years Science for Galapagos»

VOIR LES DÉTAILS

Les célébrations du jubilé ont commencé en janvier dans le cadre du SIHH où M. Lorenz a coprésenté le prestigieux événement «Inside the Wave» d’IWC et expliqué les manifestations prévues pendant le reste de l’année. Le programme des événements comprend une inauguration publique du nouveau parcours pour les visiteurs, de la cafétéria et de la boutique prévue en juin aux îles Galápagos ainsi qu’un dîner de gala exclusif à Quito vers la fin de l’année. Cette soirée permettra à des dignitaires et politiciens influents du monde entier de s’informer plus en détail sur les réalisations de la Fondation au cours des cinquante dernières années.

Les invités de la soirée de gala découvriront également comment Swen Lorenz a pris contact avec IWC en vue d’obtenir une aide pour redresser la situation de l’organisation. Il connaissait déjà la réputation établie de la manufacture horlogère suisse dans la participation à des projets philanthropiques soigneusement sélectionnés dans le monde entier. IWC est venue en aide à des enfants défavorisés par le biais de partenariats à long terme avec des organisations telles que la Laureus Sport for Good Foundation et la Antoine de Saint-Exupéry – d’Agay Foundation. En concordance avec l’engagement de la manufacture en termes de responsabilité écologique, le siège d’IWC à Schaffhausen est neutre en émission de carbone depuis 2007 et couvre tous ses besoins énergétiques au moyen de courant écologique d’origine hydraulique.

La collaboration d’IWC avec la Fondation Charles Darwin a été initiée en 2009, année ayant marqué le bicentenaire de la naissance du naturaliste. La manufacture de Schaffhausen a depuis lors apporté chaque année une contribution financière substantielle pour assurer l’avenir de la station de recherche. Georges Kern, CEO d’IWC, explique: «En tant que manufacture horlogère qui connaît le succès dans le monde entier, IWC revendique sa responsabilité sociale. C’est ce qui nous a incités à soutenir le travail de la Fondation Charles Darwin sur une base à long terme afin de forger un effort durable pour contribuer à la protection de cette région d’une grande beauté naturelle.»

«Nous avons associé des éléments renvoyant à la simplicité esthétique du passé et la lunette tournante interne unique en son genre, qui est aussi facile à manier qu’une lunette tournante externe et qui peut être tout aussi aisément utilisée au cours d’une plongée»

—Christian Knoop, Creative Director chez IWC Schaffhausen

Cet engagement a encore pris de l’ampleur à l’occasion de ce 50ème anniversaire avec le lancement de montres de plongée Aquatimer totalement inédites d’IWC, parmi lesquelles figurent trois modèles spéciaux de chronographes dédiés à cet archipel exceptionnel: l’Aquatimer Chronographe Edition «Galapagos Islands», dotée d’un boîtier en acier fin recouvert de caoutchouc et d’une gravure spéciale sur le fond illustrant un iguane marin des Galápagos, l’Aquatimer Chronographe Edition «50 Years Science for Galapagos», avec des aiguilles et des index bleu vif, ainsi que l’Aquatimer Chronographe Edition «Expedition Charles Darwin», dotée d’un boîtier en bronze – une grande première chez IWC – et d’un fond orné du portrait de Darwin.

«Très rares sont les régions de la planète qui abritent une diversité d’espèces aussi fascinante, tant sur terre que dans l’océan, que cet archipel sans pareil», dit Georges Kern. «Nos montres Aquatimer sont idéales pour les expéditions exigeantes sur et sous l’eau, et elles sont donc tout à fait dans leur élément dans ce paradis naturel. Cependant, l’augmentation massive de la menace qui pèse sur ce site figurant sur la Liste du patrimoine mondial est également évidente à nos yeux.»

La responsabilité du développement de la nouvelle gamme Aquatimer revint à Christian Knoop, Creative Director d’IWC. Son défi consistait à conserver le caractère traditionnel de cette famille de montres tout en s’assurant que les designs les plus récents étaient novateurs, tant sur le plan technique qu’esthétique.

Aquatimer Chronograph Edition "Galapagos Islands"
AQUATIMER CHRONOGRAPHE EDITION «GALAPAGOS ISLANDS»

VOIR LES DÉTAILS

«En tant que manufacture horlogère qui connaît le succès dans le monde entier, IWC revendique sa responsabilité sociale. C’est ce qui nous a incités à soutenir le travail de la Fondation Charles Darwin sur une base à long terme afin de forger un effort durable pour contribuer à la protection de cette région d’une grande beauté naturelle.»

—Georges Kern, CEO d’IWC Schaffhausen

«Nous avons associé des éléments renvoyant à la simplicité esthétique du passé et la lunette tournante interne unique en son genre, qui est aussi facile à manier qu’une lunette tournante externe et qui peut être tout aussi aisément utilisée au cours d’une plongée», explique M. Knoop. «Le choix de couleurs plus sobres et le design fonctionnel constituent un hommage à la première Aquatimer de 1967. Nous nous sommes inspirés de toutes les teintes des Galápagos, du bleu de l’océan aux teintes brunes du bois marqué par le temps en passant par les gris des différents types de rochers, tandis que l’idée du boîtier en bronze pour l’Edition «Expedition Charles Darwin» est venue directement de la lecture du récit du périple du HMS Beagle, en constatant que le navire était équipé de très nombreux éléments en bronze. Personnellement, je suis ravi de voir que nous sommes parvenus avec le bronze à intégrer un matériau très attractif et spectaculaire dans le répertoire d’IWC pour les matériaux des boîtiers.»

Depuis le début de son engagement avec la Fondation Charles Darwin, IWC est devenue l’un de ses contributeurs les plus importants et, par le biais de ses donations annuelles, la manufacture a permis à la Fondation de réaliser des progrès significatifs dans différents domaines de recherche. L’exemple le plus récent est celui de la facilitation d’un nouveau projet vital de marquage des requins. Ce programme démarrera en juillet 2014 lorsque 123 balises satellitaires seront fixées sur des requins vivant dans les eaux entourant les Galápagos, ce qui permettra de mieux connaître la nature de leurs déplacements et de leurs migrations.

«La réserve marine des Galápagos constitue l’un des derniers refuges pour les requins, qui figurent désormais parmi les espèces les plus menacées de la planète, essentiellement en raison de l’industrie du “finning“», explique Swen Lorenz. «Par ses donations, IWC est un moteur pour notre Galapagos Shark Research and Conservation Project. Ce travail nous aide à mieux comprendre les schémas de déplacement et de migration de ces animaux, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la réserve marine des Galápagos. Ces informations nous aideront à implémenter des mesures pour les protéger. L’une des espèces les plus importantes étudiées dans le cadre de ce programme est le requin tigre, dont le statut de grand prédateur constitue un excellent indicateur de la santé de l’écosystème. Toutefois, sa présence n’a pas été documentée officiellement jusqu’à récemment.»

—L’Aquatimer Chronographe Edition «Galapagos Islands» rend chaque année hommage au partenariat avec la Fondation Charles Darwin établi en 2009.

Les donations d’IWC contribueront également au programme important de balisage de requins baleines, les plus grands poissons sur Terre, qui sont particulièrement appréciés par les amateurs de plongée et de snorkeling, ce qui génère des revenus substantiels pour l’économie des Galápagos. L’engagement d’IWC permettra également à la station de recherche de s’atteler au défi de protéger des oiseaux importants tels que le pinson de Darwin, le moqueur et le moucherolle vermillon ainsi que d’explorer le vaste univers sous-marin, qui représente les deux tiers de l’ensemble des Galápagos.

Parmi les autres futurs projets figure le Shark Baseline Population Assessment, un recensement de requins qui permettra de mesurer l’efficacité de la réserve marine des Galápagos depuis sa création en 1998 et constituera un facteur de détermination pour savoir quelles espèces invasives de la vie marine, de la flore et de la faune sont susceptibles de nuire tant aux îles qu’aux eaux qui les entourent. Un travail sera également initié en vue de protéger les oiseaux des mouches parasitaires invasives et de développer des technologies novatrices permettant une réintroduction à large échelle de certaines espèces de plantes sans utiliser les grandes quantités d’eau qu’un tel programme exige normalement.

«Depuis le début de notre partenariat avec la Fondation Charles Darwin il y a cinq ans, Swen Lorenz a amené un nouveau dynamisme et une professionnalisation accrue à l’institution et nous sommes maintenant tout à fait confiants que les fonds que nous pouvons apporter seront vraiment bénéfiques», conclut Georges Kern. «L’écosystème des Galápagos est unique, mais il peut être facilement perdu sans une gestion optimale. Je suis personnellement très fier que l’engagement d’IWC contribue à garantir qu’une telle tragédie ne pourra jamais se produire.»

IWC soutiendra ces projets et la Fondation Charles Darwin elle-même également par le biais de son site web. En publiant régulièrement des informations concernant le programme de balisage des requins ainsi que l’évolution du partenariat, IWC continuera à intéresser ses clients dans le monde entier au travail engagé et bénéfique de la Fondation Charles Darwin.

Aquatimer Chronograph Edition "Expedition Charles Darwin"
AQUATIMER CHRONOGRAPHE EDITION «EXPEDITION CHARLES DARWIN»

VOIR LES DÉTAILS

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

IWC Schaffhausen
Uwe Liebminger
Department Manager Public Relations
Mobile +41 (0)79 957 72 52
E-mail uwe.liebminger@iwc.com

Trouver d'autres articles
Aquatimer
DÉCOUVREZ LA NOUVELLE COLLECTION AQUATIMER

Christian Knoop, Creative Director chez IWC, explique le nouveau design des montres Aquatimer.

SIHH 2014 Booth
DANS LES COULISSES DU STAND IWC AU SIHH 2014

Direction Genève ! À l'occasion de la 24ème édition du Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH), IWC convie les visiteurs à une immersion totale à la découverte des fascinants modèles de la nouvelle collection Aquatimer.

Ingenieur 2013 Collection
Découvrez la nouvelle collection INGENIEUR

En savoir plus sur les nouvelles montres IWC Ingenieur du directeur de création, Christian Knoop.

IWC's SIHH Booth 2013
Coup d'œil dans les coulisses du stand IWC au SIHH 2013

Jetez un œil dans les coulisses du stand IWC au SIHH 2013, l’année des montres Ingenieur.

La boutique IWC revêt les couleurs de noël

Située à quelques pas de la place Vendôme, la boutique IWC à Paris vient de dévoiler ses nouvelles vitrines décorées pour la période des fêtes.

Dans les hautes sphères

Personne ne le contestera, les Montres d’Aviateur d’IWC sont devenues de véritables icônes. Extraordinairement populaires, elles incarnent les valeurs de la marque et ont défini l’essence du genre dans tout l’univers de l’horlogerie suisse.

IWC donne vie à ses histoires

Pour la toute première fois, IWC présente ses univers thématiques dans le cadre d’une campagne d’image internationale.

L’amour de sa vie

Hansjörg Kittlas se confie sur l’amour de sa vie: la répétition minute