Trouver d'autres articles
GUIDE DE HAUTE HORLOGERIE POUR HOMME

Le développement et le perfectionnement continu des mouvements, des affichages de fonctions et des boîtiers font partie de la philosophie de l’entreprise schaffhousoise depuis 1868. Si c’est aux progrès marquant l’his toire de l’horlogerie que l’on doit des complications telles que le calendrier perpétuel, le tourbillon à force constante et la répétition minutes, elles n’en sont pas moins l’aboutissement d’un travail de recherche et de création au sein de la manufacture. Avec cette série de vidéos intitulée « Le guide de Haute Horlogerie pour homme », composée de 7 épisodes dédiés à des complications emblématiques, IWC vous offre un aperçu du monde de la Haute Horlogerie made in Schaffhausen.

Ingenieur Double Chronographe Titane

Avec la nouvelle Ingenieur Double Chronographe Titane (référence 3765), les spécialistes d’IWC Schaffhausen se sont surpassés.

Les Vedettes à l’honneur

La Portugaise Sidérale Scafusia est la nouvelle étoile d’IWC Schaffhausen dans le firmament de la Haute Horlogerie, un chef-d’œuvre technologique qui aura demandé pas moins de dix années de recherche.

IWC_Perfectionists
Des perfectionnistes dans leur élément

Chaque mouvement de manufacture créé par IWC à Schaffhausen requiert l'implication de près de 20 spécialistes issus de divers départements, qui doivent parfois travailler ensemble pendant plusieurs années. À l'aide d'un procédé informatique ultra moderne, nos ingénieurs imaginent des solutions dont l'élégance atteint souvent des sommets de perfection.

Kurt Klaus
L’ART D’IMAGINER LES HISTOIRES ET DE FAIRE NAÎTRE LES RÊVES

Chaque montre raconte une histoire, celle de son origine et de son âge, de sa personnalité et de son caractère, de sa tradition et de sa culture, mais également celle de son propriétaire.

D’une génération
à l’autre

Le père et le fils prennent place autour d’une table jouxtant un grand mur orné d’une fresque. Lorsqu’il s’agit de discuter affaires, ils se retrouvent au quartier général de Benetton, une villa de style baroque située non loin de Trévise en Vénétie.

Grande Complication Dial Explained
UN UNIVERS EN MINIATURE

Le temps fait bouger le monde. La montre IWC Portugaise Grande Complication le représente de façon subtile et magnifique en véritable moteur du changement: une machine à voyager dans le temps au cadran orné d’un globe terrestre incliné.

Top Secret

Dans une petite ville en plein cœur de l'Angleterre, plus de 500 spécialistes développent et construisent des Silver Arrow pour l'équipe de MERCEDES AMG PETRONAS Formula One™. La quasi-intégralité des 3 200 composants sont réalisés sur mesure.

Expériences

Quand une complication devient grande

Par Michael Friedberg

Date — 20 décembre 2011

Partager:

En 1924, le célèbre alpiniste britannique George Mallory, qui plus tard allait trouver la mort durant son ascension du mont Everest, expliquait pourquoi il voulait s’attaquer à un tel sommet.

Sa réponse est restée gravée dans les annales de l’alpinisme: «Parce qu’il est là».

De façon similaire, les montres à Grande Complication d’IWC, et tout particulièrement la Portugaise Grande Complication, atteignent les sommets de l’horlogerie traditionnelle. Une grande manufacture horlogère se doit de réaliser une telle montre, simplement parce qu’elle est là. Chacune des montres qui sort des ateliers d’IWC est porteuse d’un riche héritage de développement technique et de maîtrise artisanale portée au plus haut niveau.

De la même façon, le collectionneur de montres qui peut s’offrir un tel modèle doit sérieusement envisager de le faire, tout simplement parce qu’elle est là. Elle incarne la quintessence de la haute horlogerie, représente la science et l’art horloger portés à un niveau inimaginable. Elle devient le joyau de n’importe quelle collection de montres, aussi luxueuse soit-elle.

Toutefois, et c’est là que réside toute la différence avec l’alpinisme, la Grande Complication a une finalité précise. Au-delà de son rôle de mètre-étalon des prouesses horlogères de la manufacture dont elle est issue, la montre sert plusieurs objectifs avec ses multiples fonctions. Elle fournit toutes les données nécessaires en matière de temps: elle affiche l’heure et la date, toujours. Elle indique le temps écoulé grâce à sa fonction chronographe. Et, non contente d’offrir à son heureux propriétaire un affichage visuel du temps, elle lui permet également de l’entendre.

Généralement, une montre mécanique simple contient environ 180 pièces finement ciselées et 18 ou 21 rubis, ce qui est considéré comme le minimum nécessaire pour élaborer un mouvement basique. Tous ces composants sont superbement finis et assemblés à la main. Les angles sont chanfreinés tandis que les pignons sont polis. Aujourd’hui, les montres qui affichent uniquement l’heure sont des modèles de design, de fabrication et d’assemblage. En mettant en avant le caractère minuscule de certaines pièces composant le mouvement, dont certaines ne mesurent pas plus d’une fraction de millimètre, un maître-horloger défendra sa méthode en affirmant qu’il s’agit là d’horlogerie pure.
S’il s’agit là d’horlogerie, quel mot pourrait donc qualifier une Grande Complication? On peut bien entendu parler d’horlogerie, mais à un autre niveau, qui implique certaines différences de taille. Une montre à complication ne comporte pas 18 rubis, ou même 42, à l’image de la luxueuse Portugaise Automatique IWC (référence 5001). En vérité, la Portugaise Grande Complication (référence 3774) comporte un total de 75 rubis, incorporés à son mouvement Calibre 79091.
Intrinsèquement parlant, ce n’est pas le nombre de rubis qui fait la valeur de la montre. Mais dans ce cas précis, ils ne sont pas là pour décorer mais parce que le mouvement comporte exactement 657 pièces. Ces composants microscopiques sont nécessaires pour animer un total de 21 fonctions, et se logent dans un fin boîtier de 16,5 mm de haut sur 45 mm de large.

Cette complexité, cette sophistication est l’essence même de la Grande Complication. Bien qu’il n’existe pas dans l’industrie horlogère de définition officielle de la «grande complication», la plupart des manufactures s’accordent à dire qu’un tel modèle doit comporter au minimum un calendrier perpétuel et une répétition. En l’occurrence, IWC est allée plus loin pour donner naissance à un modèle d’une extrême complexité offrant néanmoins une prise en main parfaitement intuitive.
Commençons par les fonctions les plus basiques. La montre indique les heures et les minutes, bien entendu. Un cadran interne affiche les secondes. Et ce n’est qu’une mise en bouche, puisque la Grande Complication embarque également un calendrier, qui indique le jour, le jour de la semaine et la date. L’affichage de la date est composé du mois, de l’année et, à la différence de l’immense majorité des montres, du siècle.

Le calendrier est, bien entendu, perpétuel. Lorsque la montre fonctionne, ce quantième indique la date exacte, en discernant les mois comportant 30, 31, 28 ou même 29 jours. Les années bissextiles sont prises en considération. Au final, la seule correction à apporter au calendrier devra intervenir le 1er mars 2100, si toutefois l’utilisateur a la chance de vivre aussi longtemps. En effet, l’année bissextile normalement prévue en 2100 sera sautée, et le calendrier devra être reconfiguré par un horloger.

L’extraordinaire complexité du calendrier, qui du reste est simple à manipuler pour l’utilisateur, a été étudiée par l’un des horlogers de génie d’IWC, Kurt Klaus. Après avoir réalisé que toutes les fonctions relatives à la date étaient mathématiquement liées, il a mis au point un ingénieux système d’engrenages capable de garantir la précision du temps malgré les variations. Grâce à ce mécanisme, régler la montre n’a jamais été aussi simple et intuitif: il suffit d’utiliser la couronne. Une fois que l’utilisateur a configuré la date, il n’a plus à s’occuper de rien.

Comme si ce calendrier perpétuel à la précision extraordinaire ne suffisait pas, la Grande Complication se dote de deux complications supplémentaires. La première est un chronographe, qui indique le temps écoulé et dispose d’un totalisateur pour consigner les résultats mesurés. Cette fonctionnalité n’est toutefois que le prélude à la complication suprême: la répétition minute. Cette dernière marque d’un son clair le passage de chaque heure, quart d’heure et demi-heure en appuyant sur l’un des poussoirs situé sur le flanc du boîtier.

Le propriétaire d’une telle montre peut à la fois lire et entendre l’heure. Une fonctionnalité qui porte l’horlogerie vers de nouveaux sommets. La fabrication d’une répétition, surtout lorsqu’elle marque les minutes, relève du travail d’orfèvre. En effet, la présence de fonctions sonores implique l’utilisation de mécanismes extrêmement complexes et requiert l’intervention d’un maître horloger d’une grande expertise qui va devoir régler avec méticulosité les minuscules marteaux de sorte qu’ils produisent le son parfait.
Avec toutes ces complications, le tout est évidemment supérieur à la somme des parties. Il y a un monde entre produire une montre à calendrier, fabriquer un quantième perpétuel ou encore créer un garde-temps unique, qui se règle au moyen de la couronne et affiche une précision sans faille au fil des siècles. De même, il faut d’autres qualités pour élaborer un chronographe, et plus encore pour manufacturer une répétition. En tout état de cause, la valeur de l’ensemble de ces complications vaut bien davantage que la simple addition de celles-ci.

La Portugaise Grande Complication n’est pas une simple montre de prestige, mais peut-être la plus incroyable de toutes. C’est l’Everest de l’horlogerie, le sommet que tout le monde aspire à conquérir. Elle est aussi utile que symbolique et fait l’éclatante démonstration des prouesses accomplies aujourd’hui en matière d’horlogerie. Jamais une montre n’aura autant mérité le qualificatif de «Grande». Et pour reprendre une expression popularisée par les réseaux sociaux: «C’est compliqué».

Portugaise Grande Complication

—Référence 3774

Détails

Trouver d'autres articles
GUIDE DE HAUTE HORLOGERIE POUR HOMME

Le développement et le perfectionnement continu des mouvements, des affichages de fonctions et des boîtiers font partie de la philosophie de l’entreprise schaffhousoise depuis 1868. Si c’est aux progrès marquant l’his toire de l’horlogerie que l’on doit des complications telles que le calendrier perpétuel, le tourbillon à force constante et la répétition minutes, elles n’en sont pas moins l’aboutissement d’un travail de recherche et de création au sein de la manufacture. Avec cette série de vidéos intitulée « Le guide de Haute Horlogerie pour homme », composée de 7 épisodes dédiés à des complications emblématiques, IWC vous offre un aperçu du monde de la Haute Horlogerie made in Schaffhausen.

Ingenieur Double Chronographe Titane

Avec la nouvelle Ingenieur Double Chronographe Titane (référence 3765), les spécialistes d’IWC Schaffhausen se sont surpassés.

Les Vedettes à l’honneur

La Portugaise Sidérale Scafusia est la nouvelle étoile d’IWC Schaffhausen dans le firmament de la Haute Horlogerie, un chef-d’œuvre technologique qui aura demandé pas moins de dix années de recherche.

IWC_Perfectionists
Des perfectionnistes dans leur élément

Chaque mouvement de manufacture créé par IWC à Schaffhausen requiert l'implication de près de 20 spécialistes issus de divers départements, qui doivent parfois travailler ensemble pendant plusieurs années. À l'aide d'un procédé informatique ultra moderne, nos ingénieurs imaginent des solutions dont l'élégance atteint souvent des sommets de perfection.

Kurt Klaus
L’ART D’IMAGINER LES HISTOIRES ET DE FAIRE NAÎTRE LES RÊVES

Chaque montre raconte une histoire, celle de son origine et de son âge, de sa personnalité et de son caractère, de sa tradition et de sa culture, mais également celle de son propriétaire.

D’une génération
à l’autre

Le père et le fils prennent place autour d’une table jouxtant un grand mur orné d’une fresque. Lorsqu’il s’agit de discuter affaires, ils se retrouvent au quartier général de Benetton, une villa de style baroque située non loin de Trévise en Vénétie.

Grande Complication Dial Explained
UN UNIVERS EN MINIATURE

Le temps fait bouger le monde. La montre IWC Portugaise Grande Complication le représente de façon subtile et magnifique en véritable moteur du changement: une machine à voyager dans le temps au cadran orné d’un globe terrestre incliné.

Top Secret

Dans une petite ville en plein cœur de l'Angleterre, plus de 500 spécialistes développent et construisent des Silver Arrow pour l'équipe de MERCEDES AMG PETRONAS Formula One™. La quasi-intégralité des 3 200 composants sont réalisés sur mesure.