Articles sélectionnés
Gu Jiang
Épisode 4/5: Gu Jiang

Expert réputé en vente de voitures, M. Gu Jiang est vice-président exécutif du New Trend Integrated Group et fervent amateur et collectionneur de montres. Lire l'article

Épisode 3/5: Wang Xiaoshuai

Wang Xiaoshuai est un réalisateur de films indépendants, diplômé en 1989 de la Faculté de réalisation cinématographique de l’Académie du film de Pékin. Représentant de la sixième génération de réalisateurs du cinéma chinois, il conçoit principalement des films d’art et d’essai. Lire l'article

Alex Wong
Épisode 2/5: Alex Wong

Alex Wong est le Directeur exécutif du Hong Kong Parkview Group Limited et gestionnaire de projet principal du complexe commercial Parkview Green de Pékin, qui a ouvert officiellement ses portes en septembre 2012. Lire l'article

Wang Luyan
ÉPISODE 1/5 : WANG LUYAN

M. Wang Luyan a rejoint la scène artistique contemporaine à la fin des années 1970. Connu comme un « artiste de projets », il a été l’un des premiers représentants de l’art conceptuel en Chine. Lire l'article

Globe-trotter Pékin

Épisode 5/5: Alec Su

Texte — Alec Su Date — 26 mars 2013

Partager:
Alec Su
Alec Su
—Alec Su

Alec Su est un chanteur et acteur taïwanais. À l’âge de quinze ans, il rejoint les Petits Tigres (Xiao hu dui), un boys band qui devient rapidement extrêmement populaire en Chine et à Taïwan. Après la séparation du groupe, il se consacre à sa carrière d’acteur. Fin 2008, il joue son premier rôle principal au cinéma. En octobre 2009, le film Le message (Feng sheng) sort en salles. L’accueil critique est excellent et lui vaut de remporter en octobre 2010 le Prix du meilleur second rôle à la 30e cérémonie des Cent fleurs du cinéma populaire. En décembre de la même année, c’est au tour du deuxième Festival international du film de Macao de le récompenser avec le Prix du meilleur acteur. En août 2011, il reçoit au titre de ses remarquables apparitions cinématographiques des années précédentes le Prix spécial du jury lors de la 13e cérémonie des Phœnix d’or de l’Académie chinoise du cinéma et des arts de la scène. Qu’il s’agisse de télévision, de cinéma ou de musique, Alec Su est un artiste accompli qui transforme tout ce qu’il touche en or.

LA SÉLECTION D’ALEC

Houhai

Houhaï

Au cœur de Pékin se trouve un lac artificiel créé voilà plus de sept siècles, lorsque Pékin était la capitale de la dynastie Yuan. En bordure de ce lac, Houhaï est l’un des quartiers les plus riches et les plus célèbres de la métropole chinoise, très prisé de la jeunesse de la ville en quête de divertissement. Je me suis toujours beaucoup intéressé à l’âme du vieux Pékin, et Houhaï est sans conteste l’un des endroits où elle est la plus manifeste.

On y croise des gens venus de partout, au fil des hutongs, ces enchevêtrements de ruelles caractéristiques de Pékin, dans les boîtes et les bars qui bordent les artères principales, devant les traditionnels petits restaurants bon marché, transportés par toute la flottille de rickshaws qui constituent l’essentiel de la circulation – reflet de la splendeur cosmopolite passée de l’ancienne capitale impériale. Le grand spectacle de la rue n’est ici à nul autre pareil. Il est très agréable de s’y promener, et l’on peut facilement abandonner l’espace d’un après-midi le shopping classique des autres quartiers pour lui préférer la chasse aux meubles et aux porcelaines qui infusent l’essence même du vieux Pékin. C’est un endroit où je peux me détendre sans arrière-pensée.

Dans Houhaï, je peux admirer à la fois l’eau et la montagne en me promenant sous les saules pleureurs qui jalonnent les rives du lac. L’abondance d’anciens logements impériaux et de résidences de personnalités célèbres contribue d’une façon inestimable à consolider le caractère historique du lieu et à véhiculer l’esprit du vieux Pékin. Dans les bâtiments d’architecture contemporaine du quartier, je perçois des échos aux siheyuans d’antan, ces maisons traditionnelles à cour intérieure du vieux Pékin, et à la splendeur du passé impérial de la ville. Parallèlement à cela, l’endroit abrite un grand nombre de bars et boîtes de nuit et entretient une vigoureuse culture de la rue. Nombreux sont les chanteurs de bar illustres et les communautés artistiques qui ont débuté ici. C’est un lieu où il est possible de se promener tranquillement et d’échapper le temps d’un soupir à l’agitation du reste de la ville, pour assimiler à son propre rythme les trésors du quotidien que recèle la vieille ville.

Houhai Map

—Houhaï

VOIR LA CARTE

Salitun Village

Le village de Sanlitun

Comme toute métropole internationale qui se respecte, Pékin est riche en endroits chics où se retrouvent les faiseurs de tendance. À cet égard, le village de Sanlitun est pour moi à Pékin le quartier le plus représentatif du genre. C’est le lieu idéal pour faire son shopping en plein air ; on y trouve de tout, depuis les plus grandes marques internationales de luxe jusqu’aux marques quotidiennes les plus populaires en passant par les marques « boutique » intermédiaires. En-dehors de ces magasins, le quartier regorge de bons restaurants qui proposent des cuisines du monde entier. On peut également se détendre dans un café, dévaliser une confiserie, aller voir en salle les films les plus récents ou tout simplement se promener sans autre but que de profiter du charme singulier du quartier. Qui sait, peut-être serez-vous sans le savoir à l’origine de la toute dernière mode ?

Dans les ruelles et les allées du village de Sanlitun, l’art est omniprésent et fait admirer au promeneur des styles et des tendances en transformation perpétuelle. Il surgit même aux endroits les plus inattendus. Au hasard d’une balade au fil d’un hutong sinueux, il arrive facilement de croiser un sculpteur au travail, burin en main, ou un artiste qui vous invite avec un sourire à jeter un œil à sa planche à dessin. Dans les patinoires publiques et autour de fontaines plus étonnantes les unes que les autres, les enfants se lancent entre deux fous rires dans des poursuites endiablées. Sur les trottoirs, vaquant à leurs occupations, hommes et femmes arborent la dernière coupe de cheveux à la mode à Pékin. Visitez Sanlitun à pied, en prenant votre temps, c’est le meilleur moyen de se détendre et il n’y a pas de manière plus esthétique de s’imprégner de l’esprit du lieu.

En savoir plus

Sanlitun Village

—Sanlitun Village

VOIR LA CARTE

Prince Gong's Mansion

Le Palais du Prince Gong

Ville ancienne imprégnée d’un passé ô combien illustre, Pékin abrite une pléthore de monuments et de bâtiments d’une grande valeur historique. Ma carrière d’acteur m’amène parfois à effectuer quelques recherches sur l’architecture de la dynastie des Qing et à visiter des palais de cette époque. Le Palais du Prince Gong fait partie de mes préférés.

Il reste à Pékin beaucoup de résidences impériales qui datent de la dynastie des Qing. Le Palais du Prince Gong est l’une des plus grandes et des mieux préservées de toutes. Il a hébergé sept générations d’empereurs Qing. Pendant le règne de l’empereur Qianlong, il a même servi de résidence à Heshen, un personnage officiel notoirement corrompu. Le palais est riche en mystère, et le moindre de ses recoins est chargé d’histoire. Il n’est pas étonnant d’entendre parfois que le Palais du Prince Gong pourrait occuper un demi-volume de l’histoire complète de la dynastie des Qing à lui tout seul. Derrière le palais se trouvent un pavillon et un jardin aux proportions harmonieuses qui fait découvrir au promeneur vingt paysages différents. Il est impossible de ne pas y ressentir l’écrasante grandeur d’un long passé impérial. L’étourdissante élégance des lieux contribue à façonner une atmosphère qui prend des airs de paradis sur terre.

Au-delà de nombreuses particularités architecturales caractéristiques de la dynastie des Qing, le Palais du Prince Gong abrite également une exposition de costumes de l’époque des Qing ainsi que toute une série d’objets et documents d’une inestimable valeur culturelle. Lorsque j’admire ces vestiges du passé, je sens se réduire la distance qui me sépare de cette époque lointaine. Je peux presque voir, toucher, entendre, sentir les protagonistes et les décors de la Chine de la dynastie des Qing qui s’éteignit voilà deux siècles.

The Prince Gong Mansion

—Le Palais du Prince Gong

VOIR LA CARTE

National Centre for Performing Arts

Centre national des arts de la Scène

Si vous êtes amateur d’art, vous avez tout intérêt à faire un détour par le Centre national des arts de la scène, qui se trouve sur la façade ouest de la Place Tiananmen, pour assister à une représentation. Fabuleux souvenirs garantis.

Grand bâtiment surmonté d’une impressionnante coupole et cerné par un lac artificiel, le Centre resplendit comme une perle dans des eaux cristallines lorsqu’on l’aperçoit de nuit. Que l’on assiste à un opéra de Pékin, un opéra occidental, une comédie musicale, une pièce de théâtre ou un concert, le Centre ne programme que le meilleur des arts de la scène. Il s’agit pour n’importe quel artiste d’un espace d’expression de tout premier ordre. Le Centre dispose d’équipements de pointe et sa conception ingénieuse permet de profiter de ce qu’il existe de mieux en matière d’acoustique et d’architecture. À chaque représentation, cette salle procure un authentique délice des yeux et des oreilles. Cet endroit fait le bonheur des amateurs d’art de toutes origines et constitue véritablement une expérience à ne pas manquer.

En savoir plus

National Centre for Performing Arts

—Centre national des arts de la scène

VOIR LA CARTE

Articles sélectionnés
Gu Jiang
Épisode 4/5: Gu Jiang

Expert réputé en vente de voitures, M. Gu Jiang est vice-président exécutif du New Trend Integrated Group et fervent amateur et collectionneur de montres. Lire l'article

Épisode 3/5: Wang Xiaoshuai

Wang Xiaoshuai est un réalisateur de films indépendants, diplômé en 1989 de la Faculté de réalisation cinématographique de l’Académie du film de Pékin. Représentant de la sixième génération de réalisateurs du cinéma chinois, il conçoit principalement des films d’art et d’essai. Lire l'article

Alex Wong
Épisode 2/5: Alex Wong

Alex Wong est le Directeur exécutif du Hong Kong Parkview Group Limited et gestionnaire de projet principal du complexe commercial Parkview Green de Pékin, qui a ouvert officiellement ses portes en septembre 2012. Lire l'article

Wang Luyan
ÉPISODE 1/5 : WANG LUYAN

M. Wang Luyan a rejoint la scène artistique contemporaine à la fin des années 1970. Connu comme un « artiste de projets », il a été l’un des premiers représentants de l’art conceptuel en Chine. Lire l'article