16 mars, 2016

ERIC HARLAND

N’arrêtez jamais de jouer

12 MIN

ERIC HARLAND

N’arrêtez jamais de jouer

Notre série #IWCTalksTo se poursuit avec une interview d’Eric Harland, batteur de jazz américain.


Biographie

Plusieurs fois nominé aux Grammy Awards, Eric Harland est à 39 ans le batteur le plus demandé de sa génération avec près de 400 enregistrements au compteur. Il a été cité en termes élogieux dans le Boston Globe, le New York Times, JazzTimes, Modern Drummer, All About Jazz, The New Yorker, DownBeat, L’Uomo Vogue et d’autres publications d’envergure.

 

Eric Harland a eu le privilège de monter sur scène avec les plus grands noms de la musique, parmi lesquels Betty Carter, Joe Henderson, McCoy Tyner, Michael Brecker, Terence Blanchard, Branford et Wynton Marsalis, Wayne Shorter, Savion Glover, le SFJAZZ Collective et beaucoup d’autres, mais aussi avec de jeunes artistes prometteurs comme Esperanza Spalding, Jane Monheit, Taylor Eigsti, Julian Lage, Stacie Orrico ou encore Robert Glasper. Il joue actuellement dans les groupes James Farm avec Joshua Redman, le Charles Lloyd New Quartet , Overtone Quartet avec Dave Holland, Jason Moran et Chris Potter, sans oublier Voyager , le groupe à la notoriété internationale fondé par Eric. Il accompagne également Dave Holland et Kevin Eubanks sur l’album Prism, et Charles Lloyd et Zakir Hussain sur l’album Sangam, Mais ce n’est pas tout : Eric a également à son actif plusieurs collaborations avec des artistes internationaux, comme le groupe Primus de Les Claypool, le groupe Dispatch, KRS-One, John Mayer, Gigi Hadid, Spike Lee, Steve Miller, Mariah Carey, Randy Jackson, juge de l’émission American Idol, et bien d’autres encore.

 

Avant de devenir le directeur artistique en résidence du SFJAZZ Center pour la saison 2014-2016, Eric Harland a été artiste en résidence du Festival de jazz de Monterey lors de la saison 2014. Honneur suprême, il a été invité par le président Barack Obama au dîner d’État donné par la Maison Blanche en 2016 en l’honneur du Premier ministre canadien, Justin Trudeau.

 

Au cours de ses nombreux voyages, Eric Harland a appris que « la vie n’est pas un processus de découverte mais un processus de création ». À travers sa musique, il cherche à créer une expérience de haute qualité pour que chacun de ses auditeurs puisse s’immerger dans l’instant de la création musicale.