IWC CÉLÈBRE LE 75e ANNIVERSAIRE D’UNE ICÔNE

LES NOUVELLES MONTRES PORTUGIESER D’IWC SCHAFFHAUSEN

Date2015-01-01T00:01:00

Partager:
IWC Portugieser Annual Calendar
—Portugieser Calendrier Annuel, réf. IW503502

En 2015, IWC Schaffhausen célèbre le 75e anniversaire de sa ligne de montres Portugieser, riche en tradition. Pour marquer cet anniversaire, IWC lance la nouvelle collection Portugieser qui présente plusieurs développements techniques et esthétiques ainsi que de nouvelles caractéristiques. Parallèlement, la manufacture de montres de luxe suisse parfait son savoir-faire dans l’élaboration de mouvements de propre fabrication et s’apprête à lancer trois nouvelles familles de calibres de manufacture dans les années à venir. Animant quatre modèles de la nouvelle collection Portugieser, la famille de calibres 52000 est la première d’entre elles. Le calendrier annuel nouvellement conçu fait lui aussi son entrée chez IWC, de même que la complication du calendrier perpétuel avec grand affichage digital de la date, qui rejoint pour la première fois la gamme Portugieser.

«En 2015, IWC Schaffhausen célèbre une véritable icône en fêtant le 75e anniversaire de la Portugieser», explique Georges Kern, CEO d’IWC Schaffhausen. «La Portugieser est l’une de nos plus anciennes montres et l’une des plus connues, mais elle est probablement aussi la plus prestigieuse de notre marque.» Dans les années 1930, son élégance simple et classique était nettement en avance sur son temps. Son mouvement de montre de poche fit date en termes de précision et fut finalement à l’origine du goût de l’horlogerie contemporaine pour les grandes montres-bracelets. C’est grâce à sa taille que cette famille de montres IWC est reconnue dans le monde entier. «Les complications et les mouvements de montre exigeants de la ligne Portugieser en font depuis plusieurs décennies l’incarnation de la compétence manufacturière de notre entreprise», souligne Georges Kern. «Aucune autre de nos familles de montres ne réunit autant de chefs-d’œuvre de Haute Horlogerie.»

2015, l’année IWC dédiée aux montres Portugieser, est marquée par la nouvelle famille de calibres de manufacture 52000 dont sont déjà dotés quatre modèles de la collection Portugieser actuelle. Avec les calibres 69000 et 42000, la manufacture de Schaffhausen s’apprête à lancer dans les années à venir deux autres nouvelles familles de calibres produites et développées par IWC. Georges Kern commente ainsi l’enrichissement de la gamme de mouvements de production propre: «Les nouveaux calibres ne viennent pas seulement élargir notre gamme actuelle: ils définissent de nouveaux standards techniques et esthétiques. Ils nous aident à poursuivre notre développement en tant que marque et à positionner IWC comme une entreprise florissante de portée internationale dans le domaine de la Haute Horlogerie, hier comme aujourd’hui.»

IWC 75 Years Portugieser

LA NOUVELLE COLLECTION PORTUGIESER IWC EN UN COUP D’ŒIL

Avec la nouvelle Portugieser Calendrier Annuel (réf. 5035), IWC présente pour la première fois son calendrier annuel. Ce dernier indique à «12 heures», dans trois fenêtres semi-circulaires distinctes, le mois, la date et le jour de la semaine. Son mécanisme de commutation tient compte des longueurs de mois différentes, mais pas de la longueur variable du mois de février ni des années bissextiles. Grâce à la puissance de ses deux barillets, le nouveau calibre de manufacture 52850 assure le couple maximum requis pour entraîner les trois disques d’affichage. Avec la nouvelle Portugieser Calendrier Perpétuel Digital Date et Mois Edition «75th Anniversary» (réf. 3972), la famille des Portugieser dispose elle aussi d’un modèle doté d’un grand affichage digital de la date et du mois. Le calibre 89801 de ce garde-temps exclusif concentre toutes les compétences de manufacture d’IWC: le calendrier perpétuel avec affichage des années bissextiles, un mécanisme sautant des grands affichages ainsi qu’un chronographe avec fonction flyback. La Portugieser Remontage Manuel Huit Jours Edition «75th Anniversary» (réf. 5102) est au cœur de la famille de montres. La sobriété de son design s’inspire fortement de la Portugieser d’origine (réf. 325) des années 1930, mais son calibre de manufacture IWC 59215 avec huit jours de réserve de marche relève de la technique de pointe la plus moderne. Le changement le plus important apporté à la nouvelle Portugieser Yacht Club Chronographe (réf. 3905) saute immédiatement aux yeux: le diamètre de son boîtier a été réduit de 45,4 à 43,5 millimètres. La manufacture horlogère répond ainsi aux nombreux amateurs de montres ayant émis le souhait de voir le modèle le plus sportif de la ligne Portugieser dans une version aux dimensions légèrement réduites. La largeur du nouveau bracelet en caoutchouc a été adaptée au caractère de cette montre: fin et sportif. Grâce à l’élégance de son design, à la hauteur modérée de son boîtier et à sa parfaite adaptation aux exigences du quotidien, la Portugieser Chronographe (réf. 3714), la plus demandée de la famille, va poursuivre sa marche triomphale au cours de cette année qui célèbre son anniversaire. Pour la nouvelle collection, IWC a perfectionné la Portugieser Calendrier Perpétuel avec doubles phases de lune (réf. 5034) et la Portugieser Calendrier Perpétuel avec lune simple (réf. 5033), tant d’un point de vue technique qu’esthétique. À partir de 2015, les deux modèles seront animés par des mouvements de manufacture appartenant à la nouvelle famille de calibres 52000 munis de masses oscillantes en or rouge massif et de vis bleuies. Les montres sont dotées d’un verre à bord arqué et de superbes bracelets Santoni. Pour la première fois, le cadran du modèle avec doubles phases de lune est orné de la minuterie chemin de fer, typique de la ligne Portugieser. Son affichage des phases de lune resplendit de l’éclat d’innombrables petites étoiles dorées et argentées. À partir de cette année, la Portugieser Automatic (réf. 5007) est elle aussi animée par un mouvement de manufacture appartenant à la nouvelle famille de calibres 52000. Le légendaire remontage Pellaton a de nouveau été amélioré: les cliquets de remontage, la roue au mécanisme automatique et le logement de la masse oscillante sont désormais en céramique extradure, un matériau particulièrement résistant à l’usure. Deux barillets, et non plus un seul, assurent une impressionnante réserve de marche de sept jours à une fréquence de 4 hertz. En 2015, IWC accorde également de nouveaux charmes à la Portugieser Tourbillon Mystère Rétrograde (réf. 5046). Le nouveau verre du cadran à bord arqué accentue sa finesse. Avec son bracelet en alligator Santoni exclusif et son nouveau calibre de manufacture 51900, la diva mystérieuse est encore plus séduisante. La Portugieser Répétition Minutes (réf. 5449) continue à fasciner les amoureux des délicatesses de la mécanique horlogère grâce à l’une des complications les plus exigeantes de l’art horloger. Depuis cinq ans, la Portugieser Grande Complication (réf. 3776) combine des chefs-d’œuvre de Haute Horlogerie, tels que le calendrier perpétuel, l’affichage perpétuel des phases de lune et la répétition minutes. Son cadran est désormais plus sobre et plus équilibré et la gravure qui orne le verso de son boîtier représente une rose des vents. Les versions en or rouge et en platine sont proposées en exclusivité en éditions limitées à 250 exemplaires. La Portugieser Tourbillon Remontage Manuel (réf. 5463) continue à ravir les connaisseurs des raffinements de la mécanique horlogère grâce à son tourbillon en filigrane.

«En 2015, avec les deux nouvelles références Portugieser et les six versions améliorées, IWC Schaffhausen fera à nouveau la démonstration de son esprit d’innovation et de son immense passion pour le métier d’horloger. La ligne Portugieser est particulièrement mise en valeur par la nouvelle famille de calibres de manufacture 52000 de propre fabrication, encore plus séduisante esthétiquement», résume Georges Kern, CEO d’IWC, à propos du nouveau lancement des montres Portugieser. «Je suis convaincu que grâce à l’excellence de leur technique manufacturière, à leur design iconographique et à leur histoire impressionnante, les Portugieser continueront à entretenir la renommée internationale d’IWC

IWC Portugieser Annual Calendar
—Avec la nouvelle Portugieser Calendrier Annuel (réf. 5035), IWC présente pour la première fois son calendrier annuel.

LES MOUVEMENTS DE MANUFACTURE DE SCHAFFHAUSEN: BEAUX, GRANDS, PRÉCIS

Le souci constant d’améliorer sa propre fabrication de calibres et la fierté de maîtriser autant de compétences horlogères ne sont pas choses nouvelles à Schaffhausen. Dans le catalogue de 1895, on pouvait déjà lire: «Nous produisons nos mouvements originaux dans le respect des règles de l’horlogerie et des lois mathématiques, appliquées avec le plus grand soin par les meilleurs maîtres horlogers. À l’exception des cadrans, des aiguilles et des ressorts, nous fabriquons nous-mêmes la plupart des pièces sur place.» Stefan Ihnen, Associate Director Research & Development chez IWC Schaffhausen, évoque la longue tradition de la manufacture: «Notre volonté de rester indépendants et la fabrication en interne de nombreuses pièces et de mécanismes utilisés pour nos montres remontent à la fondation d’IWC par F. A. Jones et ces principes y sont restés profondément enracinés depuis. À l’image de nos prédécesseurs, nous ne cherchons pas à produire nous-mêmes l’ensemble des pièces jusqu’à la plus petite roue: nous nous concentrons principalement sur les mouvements horlogers et sur les complications. Depuis de nombreuses années, nous fabriquons nous-mêmes en interne nos prouesses de Haute Horlogerie, telles que le calendrier perpétuel, le tourbillon, la répétition minutes et l’affichage des phases de lune.»

Les mouvements de manufacture des nouvelles familles de calibres IWC 52000, 69000 et 42000 se distinguent par leurs nombreux perfectionnements techniques, permettant, entre autres, une précision encore accrue. L’utilisation de composants en céramique rend le remontage automatique pratiquement inusable. «L’utilisation de ce matériau difficile à manipuler pour la fabrication de nos pièces est inhabituelle sur le marché horloger et souligne à nouveau le rôle de pionnière que joue la manufacture de Schaffhausen dans la branche horlogère en termes d’utilisation de nouveaux matériaux», explique Stefan Ihnen.

La famille de calibres 52000 introduit dans la ligne Portugieser des mouvements d’une esthétique nouvelle. «Nous avons à nouveau grandement amélioré le design et la finition des platines et des ponts», souligne Christian Knoop, Creative Director d’IWC Schaffhausen. «Les proportions plus fines de la masse oscillante autorisent un large aperçu sur la vie intérieure qui anime la technique des montres. Le remontage Pellaton, rendu encore plus performant grâce à ses composants en céramique noire et blanche presque inusables, reste, quant à lui, facilement reconnaissable.» Pour les calibres de la famille 52000 des modèles Portugieser premium, la masse oscillante gravée est en or rouge massif 18 carats. Aux yeux de beaucoup d’amateurs de montres, les vis bleuies sont devenues l’accessoire indispensable des mouvements raffinés de manufacture. L’ornement en perlage et en Côtes de Genève et le mariage des pierres rouges, des vis bleues, des éléments en céramique noirs et de l’or rouge de la masse oscillante dégagent une splendide impression générale, à la hauteur de ce mouvement de manufacture.

Notre volonté de rester indépendants et la fabrication en interne de nombreuses pièces et de mécanismes utilisés pour nos montres remontent à la fondation d’IWC par F. A. Jones et ces principes y sont restés profondément enracinés depuis.

IWC Portugieser Annual Calendar
—Dans l’ensemble de la famille de calibres 52000, les masses oscillantes sont plus fines, les ponts plus ouverts et dotés d’un médaillon «Probus Scafusia» en or massif.

La famille de calibres 52000 introduit dans la ligne Portugieser des mouvements d’une esthétique nouvelle.

Mais la décoration des mouvements n’éclipse pas leur aspect technique. IWC Schaffhausen reste ainsi fidèle à l’esprit d’ingénierie dont témoignait déjà F. A. Jones, le fondateur de l’entreprise, en ayant recours à des méthodes de production à la pointe de la modernité. La décoration des mouvements de montres a une longue tradition à Schaffhausen. Les premiers calibres conçus par F. A. Jones étaient déjà ornés de gravures et d’éléments décoratifs. L’horloger américain avait en effet pris l’habitude d’exposer ses mouvements dans des vitrines pour que ses clients puissent apprécier la complexité de la vie intérieure animant les montres, même si ces mouvements étaient invisibles une fois les montres achevées.

Cinq modèles de la collection Portugieser sont dotés d’un verre saphir à bord arqué qui fait paraître le boîtier plus fin et souligne la classique élégance des montres. Les cornes de bracelet adaptées à la forme du boîtier et les attaches du boîtier légèrement incurvées assurent un plus grand confort de port, y compris pour les poignets fins. Les élégants bracelets en alligator de la manufacture italienne de chaussures Santoni figurent parmi ce que l’artisanat peut offrir de mieux. L’un des secrets du succès de Santoni réside dans la nuance particulière du cuir. Soigneusement fini à la main, chaque bracelet se distingue par une patine exclusive d’une couleur unique. Pour obtenir cet effet, la surface du cuir est polie avec différentes crèmes jusqu’à l’obtention de la couleur souhaitée et de la brillance parfaite.

Portuguese Chronograph Marquee 04
—Portugieser Chronographe, réf. 3714

LA MÉTAMORPHOSE DE LA PORTUGIESER IWC EN ICÔNE

En 1939, quand sort la première «grande montre-bracelet», ni sa taille imposante ni la sobriété de son cadran ni la forme ronde de son boîtier ne correspondaient au goût du jour. À l’époque, on réclame encore des montres-bracelets de style Art déco, aussi délicates et rectangulaires que possible. Le grand boîtier à lunette rainurée – c’est ainsi que l’on désigne l’évidement creusé dans l’anneau en verre – et les cornes de bracelets droites sont un affront à l’esprit de cette époque adepte de fioritures et d’accessoires voyants. Le modèle original de la Portugieser actuelle présente au contraire des chiffres arabes sobres et des index traits simplifiés; les fines aiguilles feuilles s’intègrent harmonieusement. Le cadran est séparé par une facette. La minuterie chemin de fer, une forme alors répandue parmi les montres de poche, est également intégrée au modèle. Ces éléments graphiques ornent aussi le guichet de l’affichage des secondes à «6 heures».

«Aujourd’hui, nous mesurons le coup de maître qu’ont réalisé les horlogers d’IWC de l’époque en élaborant le cadran et le boîtier de la Portugieser; le design qu’ils ont alors conçu est désormais apprécié à sa juste valeur», explique Christian Knoop, Creative Director, en commentant l’histoire de la Portugieser. «La clarté de la structure du cadran original, son minimalisme et son élégance restent exemplaires en termes de style, il est difficile de les surpasser. C’est pourquoi nous nous en sommes largement inspirés pour la Portugieser Remontage Manuel Huit Jours Edition «75th Anniversary» (réf. 5102). Nous n’avons apporté presque aucune modification par rapport au modèle Portugieser d’origine.»

75 ANS EN ACCÉLÉRÉ: L’HISTOIRE DES MONTRES PORTUGIESER IWC

On définit souvent le temps comme une suite d’événements. Or, l’histoire de la famille des montres Portugieser IWC, longue de 75 ans, est rythmée par de nombreux événements exceptionnels, qui ont marqué l’art horloger. Elle remonte au mythe fondateur, quand, à la fin des années 1930, deux commerçants portugais commandent à l’International Watch Co. des montres-bracelets aussi précises qu’un chronomètre de marine. À l’époque, ce souhait n’est réalisable qu’en recourant à un volumineux mouvement de montre de poche. C’est pourquoi les horlogers d’IWC intègrent alors des mouvements de montre savonnette avec un calibre 74 puis un calibre 98, où la couronne de remontoir se trouve déjà du côté droit, dans un boîtier de montre-bracelet. Les premiers exemplaires de la nouvelle montre-bracelet format poche (réf. 325) sont livrés en 1939. La montre, présentée sans prétention dans les livres comme une «grande montre-bracelet», partage le destin des autres icônes IWC: elle est nettement en avance sur son temps. Jusqu’au début des années 1980, quelques centaines d’exemplaires seulement sont fabriqués. Ce n’est qu’en 1993 que ce garde-temps connaîtra un retour triomphal sous le nom de «Portugieser».

Informations Complémentaires

Clemens von Walzel
Department Manager Public Relations
Tel. +41 (0)52 635 69 29
E-mail press-iwc@iwc.com

IWC Portugieser
—Les premiers exemplaires de la nouvelle montre-bracelet format poche (réf. 325) sont livrés en 1939.

En 1967, IWC présente à la Foire de Bâle la Yacht Club Automatic (réf. 811 A/AD), qui annonce la Portugieser Yacht Club Chronographe d’aujourd’hui. Cette splendide montre-bracelet pour homme semble faite pour résister aux assauts d’une mer agitée. Son mouvement doté du remontage Pellaton est monté sur ressort dans le boîtier et protégé par des amortisseurs en caoutchouc: il est donc doublement antichoc. Grâce à cette exclusivité, associée à une grande robustesse et à une parfaite adaptation aux exigences du quotidien, la Yacht Club devient l’une des montres d’IWC les plus vendues.

En 1993, à l’occasion du 125e anniversaire d’IWC Schaffhausen, la famille des montres Portugieser connaît une véritable renaissance. IWC lance une édition spéciale limitée intitulée «Portugieser» qui rend hommage à la légende de cette remarquable «montre de poche pour homme» des années 1930. L’édition anniversaire (réf. 5441) lui a emprunté non seulement son cadran particulièrement sobre, mais aussi son mouvement de montre de poche traditionnellement volumineux. Cette édition inaugure un nouveau format de montre portée au poignet, révolutionnant la branche horlogère et jouissant aujourd’hui d’un immense succès dans le monde entier.

Les années suivantes, la ligne Portugieser atteint les sommets de la Haute Horlogerie en se dotant de complications toujours nouvelles et souvent magnifiques. La répétition minutes extrêmement sophistiquée (réf. 5240) et la fonction chronographe avec aiguille de la rattrapante (réf. 3712) sont présentées en 1995.

En 2000, résultant de cinq années de travail, le calibre de manufacture 5000 avec autonomie de sept jours dont est dotée la Portugieser Automatic 2000 (réf. 5000) représente une formidable avancée technologique dans l’histoire des mouvements automatiques. Il était notamment muni du remontage bidirectionnel Pellaton et d’un balancier avec spiral Breguet d’une extrême précision. La montre en édition limitée se vend en un tour de main et jette les bases du succès, jamais démenti, de la famille des Portugieser.

Dotée du nouveau calendrier perpétuel, la Portugieser Calendrier Perpétuel (réf. 5021) démontra une fois de plus, en 2003, l’esprit d’innovation d’IWC. Le garde-temps associe le calendrier perpétuel, l’affichage perpétuel des phases de lune et une réserve de marche de sept jours assurée par le système de remontage Pellaton à cliquets. La représentation de la lune pour les hémisphères nord et sud ne s’écartera de la course effective de la lune que d’un jour au bout de 577,5 ans.

En 2005, la série limitée Portugieser F. A. Jones (réf. 5442) à remontage manuel rend hommage au fondateur de la manufacture de Schaffhausen avec un modèle classique. Son calibre de manufacture 98290 reprend des éléments stylistiques des premiers mouvements conçus par F. A. Jones, comme la queue de raquette surdimensionnée et le pont trois quarts platine orné de Côtes de Genève. En 2007, une autre extravagance horlogère vient s’ajouter aux complications des Portugieser: l’affichage régulateur avec affichage séparé des heures, des minutes et des secondes (réf. 5444). En 2008, l’IWC Vintage Collection se pare d’une Portugieser Remontage Manuel (réf. 5445) qui, avec sa minuterie chemin de fer et le verre à bord arqué de son cadran, ressemble comme deux gouttes d’eau à l’original de 1939, tout en s’enorgueillissant d’une technique résolument moderne.

IWC Portugieser Annual Calendar
—Portugieser Calendrier Annuel, réf. IW503504

En 2010, IWC met une nouvelle fois les Portugieser à l’honneur en lançant de fascinantes nouveautés. En tête, le vaisseau amiral de la collection, la Portugieser Grande Complication (réf. 3774). La Portugieser Tourbillon Mystère Rétrograde (réf. 5044) allie mystère, par son tourbillon volant, et logique, par l’aiguille rétrograde de la date. Avec ses nombreuses citations stylistiques, la Portugieser Remontage Manuel (réf. 5454) jette un pont entre la Portugieser d’origine et le présent. La Portugieser Yacht Club Chronographe (réf. 3902) renoue avec la tradition de la Yacht Club Automatic de 1967 et confère une note sportive à la famille des Portugieser.

En 2011, la Portugieser Sidérale Scafusia (réf. 5041) vient élargir la gamme des Portugieser. C’est la montre mécanique la plus spectaculaire et la plus compliquée jamais construite par IWC. Il a fallu dix ans à l’équipe de projet d’IWC Schaffhausen pour développer ce chef-d’œuvre exceptionnel. Les complications telles que le tourbillon à force constante breveté, l’heure sidérale ou les heures du coucher et du lever du soleil témoignent de l’esprit d’invention des horlogers d’IWC. La carte céleste personnalisée et les nombreuses possibilités de configuration font de chaque exemplaire une pièce absolument unique. En 2013, la Portugieser Remontage Manuel Huit Jours (réf. 5102), dotée d’une réserve de marche de huit jours, et la Portugieser Chronographe Classique (réf. 3904), dotée d’un chronographe de manufacture, concluent provisoirement l’histoire agitée de la famille des Portugieser.

Trouver d'autres articles
 Laureus Awards 2017 Promo
PAR AMOUR DU SPORT: STARS DU SPORT ET PERSONNALITÉS INFLUENTES APPUIENT SUR L’ACCÉLÉRATEUR POUR LAUREUS

Schaffhausen, 14 février 2017 – IWC Schaffhausen a célébré à Monaco la remise des Laureus World Sports Awards en compagnie de stars et de personnalités influentes issues du monde du sport. Lire l'article

IWC Gala SIHH 2017
VENI, VIDI, DA VINCI

C’est au Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH) qu’IWC Schaffhausen a choisi de célébrer l’arrivée de la nouvelle collection Da Vinci. Lire l'article

IWC Pre Sale Da Vinci 2017
PRÉ-VENTES EXCLUSIVES
SUR LES NOUVELLES MONTRES IWC DA VINCI

Pour la première fois de son histoire, IWC Schaffhausen propose en pré-vente une sélection de références de la nouvelle collection Da Vinci pour une durée limitée. Lire l'article

IWC DA VINCI TOURBILLON RÉTROGRADE CHRONOGRAPH IW393101
LORSQUE LE CHRONOGRAPHE RENCONTRE
LE TOURBILLON

Le caractère innovant de la Da Vinci Tourbillon Rétrograde Chronographe transparaît déjà dans son nom: la combinaison d’un tourbillon classique à un chronographe et à une date rétrograde, rassemblés sur un cadran. Lire l'article