Le Silver Spitfire: un hommage à l’esprit d’aventure

C’est une aventure qui n’avait encore jamais été tentée: faire le tour du monde à bord du Spitfire, un avion de chasse emblématique fort d’une riche histoire. Les pilotes Steve Boultbee-Brooks et Matt Jones vont entreprendre ce périple dans le cadre de l’expédition «Silver Spitfire – The Longest Flight», qui débutera le 18 août 2019 avec le soutien d’IWC. Le quotidien britannique The Telegraph a interviewé les deux pilotes pour en savoir plus sur cette passionnante odyssée aéronautique.

Le Spitfire tient une place à part dans l’histoire de l’aviation. Développé dans les années 1930, cet appareil a vite acquis ses lettres de noblesse grâce à sa conception et à ses caractéristiques mécaniques innovantes. Les pilotes Steve Boultbee-Brooks et Matt Jones rendent hommage à cet avion de chasse légendaire en effectuant le tour du monde à bord d’un Spitfire restauré, dans le cadre de l’expédition «Silver Spitfire – The Longest Flight» à laquelle participe IWC. 

 

La marque horlogère de Schaffhausen sera l’un des sponsors du périple de Brooks et Jones, qui vont parcourir plus de 43 000 km et visiter environ 26 pays à compter du 18 août prochain. «Davantage qu’un simple avion de chasse, le Spitfire symbolise pour l’homme le rêve de voler», a déclaré le CEO d’IWC Christoph Grainger-Herr lorsque ce partenariat a été lancé en septembre 2018. «Nous avons été séduits d’emblée par ce projet ambitieux consistant à faire le tour du monde à bord du Spitfire et nous sommes fiers de pouvoir contribuer au succès de cette aventure.»

Les pilotes du Silver Spitfire Steve Boultbee-Brooks (à gauche) et Matt Jones (à droite)
— Les pilotes du Silver Spitfire Steve Boultbee-Brooks (à gauche) et Matt Jones (à droite)

Une aventure qui a débuté il y a neuf ans lorsque Steve Boultbee-Brooks a fait l’acquisition du biplace lors d’une vente aux enchères. À l’origine, il souhaitait restaurer l’avion et se rendre en Afrique du Sud à bord de celui-ci. Mais son camarade Matt Jones avait mieux à lui proposer. «Matt a dit “Non. On va faire le tour du monde”», se souvient Brooks tout sourire.

 

La première fois que Jones a piloté le Spitfire remis à neuf, rebaptisé «Silver Spitfire» en raison de sa finition chromée, il a presque vécu une expérience mystique.  «Il y a beaucoup d’émotion la première fois que l'on pilote un tel avion. J’étais très incrédule au début. Je n’arrivais pas à le croire. Une fois sorti du cockpit, j’ai réussi à me retenir pendant une minute, puis j’ai pleuré pendant dix minutes», confie-t-il.

Le quotidien britannique The Telegraph a réalisé une interview complète de Jones, Brooks et des autres membres de l’équipage du Silver Spitfire.

À la rencontre des pilotes du Silver Spitfire

 

 

— Source: The Telegraph


Éditions Spéciales

En savoir plus