header.skiplinktext header.skiplinkmenu

IWC Schaffhausen

Choisissez un autre pays ou région pour connaître les articles disponibles près de chez vous et passez votre commande en ligne

Choisir un lieu
    • Lieu: lu Euro - €
    • Menu
    Changer le lieu
    Rechercher un lieu
    Pays sélectionné
    Résultats
    Tous les lieux
    Tous les lieux
    • ANDORRA / €
    • AUSTRALIA / AUD
    • AUSTRIA / €
    • BELGIUM / €
    • BRAZIL / R$
    • CANADA / CAD
    • CHINA / CN¥
    • CROATIA / €
    • CYPRUS  / €
    • CZECH REPUBLIC / €
    • DENMARK / kr
    • ESTONIA / €
    • FINLAND / €
    • FRANCE / €
    • GERMANY / €
    • GREECE / €
    • HONG KONG SAR, CHINA / hk$
    • HUNGARY / €
    • ICELAND / KR
    • IRELAND / €
    • ITALY / €
    • JAPAN / ¥
    • KOREA / KRW
    • LATVIA / €
    • LITHUANIA / €
    • LUXEMBOURG / €
    • MACAU SAR, CHINA / MOP
    • MALAYSIA / MYR
    • MEXICO / Mex$
    • NETHERLANDS / €
    • NORWAY / NOK
    • POLAND / €
    • PORTUGAL / €
    • REST OF THE WORLD
    • ROMANIA / €
    • RUSSIA  / ₽
    • SINGAPORE / SGD
    • SLOVAKIA / €
    • SLOVENIA / €
    • SPAIN / €
    • SWEDEN / kr
    • SWITZERLAND / CHF
    • TAIWAN, CHINA / NT$
    • THAILAND / THB
    • TURKEY / TRY
    • UAE / AED
    • UNITED KINGDOM / £
    • UKRAINE  / UAH
    • USA / $
    • INDONESIA / Rp
    • PHILIPPINES / ₱
    iwc-ppc-language-
    PANIER
    SE CONNECTER À IWC

    IWC Schaffhausen

    LA MONTRE SUPER VINTAGE

    À la fin du printemps 2021, une montre vintage rare et extraordinaire est arrivée au siège d’IWC à Schaffhouse: une montre de poche IWC originale de 1887, l’une des premières montres à affichage digital au monde. La montre présente le célèbre mouvement à heure sautante breveté par le légendaire ingénieur autrichien Josef Pallweber en 1883, et ensuite vendu à IWC. Son propriétaire, Dmitry Okruzhnov, qui possédait déjà une montre IWC Tribute to Pallweber Edition « 150 Years » (réf. IW505002) dans sa collection, a demandé à IWC de réaliser un service complet de restauration. Il voulait avoir « la fierté de pouvoir réunir deux générations » dans sa collection.

    Jeroen van der Jagt, horloger du service client IWC, penché sur la montre de poche à affichage digital de 1887
    — Jeroen van der Jagt, horloger du service client IWC, penché sur la montre de poche à affichage digital de 1887

    LA MONTRE QUI L’A TROUVÉ

    La montre fut remise à Jeroen van der Jagt. Membre de l’équipe vintage du service client IWC, il restaure les montres IWC fabriquées avant 1980. « J’étais ravi de pouvoir travailler sur une si belle montre et je me suis dit: « C’est incroyable ! ». Mais j’avais bien conscience des défis que j’allais devoir surmonter, » se souvient Jeroen. En observant la montre, il remarque immédiatement l’inscription des heures et minutes en cyrillique sur le cadran. « Elle a dû être commandée par un client russe. Je me suis demandé ce que cette montre avait dû voir en Russie pendant ces 140 dernières années. » 

     

    Dmitry était sûr que c’était la montre qui l’avait trouvé, et non l’inverse. Cette montre de poche à affichage digital avait dû être transmise de génération en génération avant de réapparaître dans la vitrine d’un antiquaire à Riga, en Lettonie, et d’être découverte par Felix, un ami de Dmitry. Il se trouve que le propriétaire de la boutique était aussi l’un de ses vieux amis.

    « On a tout essayé pour contacter le vieux monsieur qui avait apporté la montre dans la boutique, sans succès. Cette montre de poche avait dû être dans sa famille depuis de nombreuses années ». Le mouvement ne fonctionnait plus, mais Dmitry avait quand même eu le coup de foudre. « Je possédais déjà une montre IWC Tribute to Pallweber, donc j’étais très heureux de pouvoir tenir dans mes mains une montre à affichage digital originale équipée du mouvement breveté par Josef Pallweber ».  

    DES COMPOSANTS RECRÉÉS DE A À Z

    Pour voir de ses propres yeux le fonctionnement de cette montre de poche à affichage digital, Dmitry, qui vit dans le district de la Gruyère, dans le canton suisse de Fribourg, mais est originaire de Russie, l’a envoyée au service client IWC. Composé de huit experts cumulant des années d’expérience en horlogerie, l’équipe vintage d’IWC se consacre à la restauration de montres fabriquées avant 1980. Si la restauration d’une montre d’époque classique peut prendre jusqu’à huit semaines, celle des modèles fabriqués pendant les 100 premières années d’existence de la Maison (1868-1968) peut nécessiter bien plus de temps.

     

    « On appelle ces montres uniques de « montres super vintage », confie Elvira Judas, responsable du département vintage. La restauration de cette montre de poche à affichage digital en particulier a été extrêmement complexe et nécessité un temps fou car nous avons dû refabriquer de nombreux composants. Nous avons dû faire preuve de beaucoup de créativité et faire plusieurs essais avant de trouver la bonne solution ». 

    Restauration de la montre de poche à affichage digital de 1887
    — Restauration de la montre de poche à affichage digital de 1887
    Jeroen apporte la touche finale
    — Jeroen apporte la touche finale

    SPLENDEUR ORIGINELLE

    Jeroen a examiné avec soin chaque élément de la montre pour évaluer quels composants devaient être restaurés, remplacés ou dupliqués. L’état du mouvement était loin d’être idéal : Jeroen a détecté entre autres de nombreuses réparations de très mauvaise qualité sur le mouvement et l’utilisation de composants non authentiques; la lunette était sommairement collée sur le boîtier et certains rubis cassés; le cadran présentait de nombreuses fissures, dont certaines réparées avec un enduit grossier.

     

    Après dix semaines de nettoyage, de démontage, de tournage, de perçage et de restauration, Jeroen voyait enfin le bout de son projet. Ce qui l’a le plus passionné ? « Le sertissage des rubis était une étape cruciale et palpitante. On avait encore des rubis d’époque en stock, donc je les ai utilisés. J’ai essayé de rester au plus près de l’originale, affirme-t-il. La restauration de cette superbe montre de poche m’a beaucoup plu. Ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de travailler sur un tel objet ». 

    LA REMISE EN MAINS PROPRES

    En juillet, Dmitry a enfin pu tenir sa montre de poche entièrement restaurée entre ses mains et l’inspecter sous toutes les coutures. Il était fou de joie. « Une superbe montre et une restauration vraiment impressionnante, » nota-t-il avec un sourire satisfait en parcourant le certificat d’authenticité IWC et un rapport détaillant chaque étape de la restauration, assorti d’une comparaison avant/après en images. « Je n’aurais jamais cru que la restauration de cette montre de poche rare serait aussi parfaite. Chapeau! »

     

    Pour le moment, Dmitry va conserver sa montre de poche d’époque à affichage digital dans un lieu sûr avec les autres montres rares de sa collection. Quand prévoit-il de la ressortir? « À chaque fois que je recevrai des invités qui sauront apprécier ma montre digitale de 1887 – et à chaque fois que j’aurai envie de passer du temps en sa compagnie.»

     

    a. Dmitry Okruzhnov et Patrick Aeschbacher lors de la remise de la montre à Thoune

    b. Examen de la montre de poche de 1887 restaurée

     

     


    Pour en savoir plus sur le service client IWC, veuillez cliquer ici


    Éditions spéciales


    En savoir plus