IWC Schaffhausen

Nous contacter

  • APPELEZ-NOUS

    Du lundi au vendredi : 9 h – 19 h

    Le samedi : 9 h - 17 h

    +32 42 71 03 10
  • ENVOYEZ-NOUS UN E-MAIL
    Nous vous répondrons dans les 24 heures.
    Envoyer un e-mail
  • ENVOYER UN MESSAGE WHATSAPP

    Vous avez une question sur un produit, votre commande ou nos services?

    Contactez l’un de nos experts horlogers sur WhatsApp.

    Du lundi au vendredi : 9h – 19h
    Le samedi : 9h – 17h

    Envoyer un message
  • NOUS RENDRE VISITE

    Choisissez la boutique IWC la plus proche de chez vous et venez nous rendre visite prochainement ou visitez nos centres de service IWC, nous nous ferons un plaisir de prendre soin de votre garde-temps.

    Trouver la boutique la plus proche
  • PRENDRE RENDEZ-VOUS

    Planifiez une visite dans la boutique de votre choix.

    Prendre rendez-vous
  • Partagez votre avis

    Votre avis compte. Partagez-le avec nous ici.

Changer le lieu

Fermer
Rechercher un lieu
Pays sélectionné
Résultats
Tous les lieux
Tous les lieux
iwc-ppc-language-

PANIER

Fermer

SE CONNECTER À IWC

Fermer

IWC Schaffhausen

ARTICLES

POURQUOI NE PAS COMPLIQUER LES CHOSES ?

POURQUOI NE PAS COMPLIQUER LES CHOSES ?
Temps de lecture: 4 minutes

Conditions d’expédition et de livraison

Le prix indiqué comprend les taxes et les frais d’expédition. Le prix indiqué comprend les taxes et les frais d’expédition. Prix toutes taxes comprises. Prix de vente conseillé. Prix hors taxes. Prix de vente conseillé. Prix de vente conseillé Disponible pour l’achat en ligne. Les articles peuvent être retournés gratuitement sous 30 jours. Nous acceptons les paiements par Mastercard, Visa, American Express, UnionPay et Paypal

LES INGÉNIEURS À L’ORIGINE DE LA CONCEPTION ET DE LA CONSTRUCTION DES GARDE-TEMPS IWC DISCUTENT DE LA NOUVELLE PORTUGIESER ETERNAL CALENDAR, REPOUSSANT LES LIMITES, ET LA FAÇON UNIQUE DONT IWC CONÇOIT LES CALENDRIERS

Le mécanisme de 400 ans de l’Eternal Calendar du calibre de manufacture IWC 52640

La nouvelle collection Portugieser allie savoir-faire et technologie de précision, nourrie par le besoin instinctif des ingénieurs d’améliorer les choses. Ce besoin se manifeste à travers les complications sophistiquées, les cadrans minutieusement travaillés et le boîtier affiné doté d’un double verre saphir bombé.

L’ESPRIT D’INNOVATION D’IWC

Christian Knoop et Markus Bühler, qu’est-ce qui rend IWC Schaffhausen si unique ?

Christian Knoop (CK) : Nous sommes un petit groupe de manufactures horlogères dans le nord-est de la Suisse. Schaffhouse est très éloignée des centres horlogers traditionnels de la partie francophone du pays. Par conséquent, nous avons suivi notre propre voie dès le premier jour. Nous avons toujours investi dans la formation de nos spécialistes et développé une large gamme de compétences artisanales. Outre les horlogers et les finisseurs de surface, nous formons désormais des ingénieurs en polymécanique et en design.

 

Markus Bühler (MB) : La culture d’entreprise est tout aussi importante, caractérisée par sa curiosité et son esprit d’innovation. Lorsque j’étais apprenti horloger chez IWC Schaffhausen, j’ai participé à plusieurs compétitions. Cela a conduit à la naissance de la Grande Montre d’Aviateur avec sa turbine inspirée d’un moteur à réaction. C’est pourquoi je suis tellement ravi que l’idée de l’affichage jour/nuit sur la nouvelle Portugieser Tourbillon Remontage Manuel Jour & Nuit provient également d’un apprenti horloger.

 

Markus Bühler, Directeur associé de l'assemblage des montres et des mouvements (à gauche), et Christian Knoop, Directeur du design (à droite)

— Markus Bühler, Directeur associé de l’assemblage des montres et des mouvements (à gauche), et Christian Knoop, Directeur du design (à droite)

Nous nous considérons comme des ingénieurs, il est donc dans notre nature de remettre les choses en question et de vouloir les améliorer. Nous explorons constamment les limites du possible et développons des solutions fonctionnelles, robustes et techniquement élégantes
Markus Bühler
Calibre de manufacture IWC 52616 de la Portugieser Calendrier Perpétuel 44 IW503703 avec cadran bleu Horizon
Fermer

PORTUGIESER CALENDRIER PERPÉTUEL 44

IW503703

PORTUGIESER CALENDRIER PERPÉTUEL 44

49.500 €

Boîtier en Or gris 750/1000 , Remontage automatique. Bracelet en cuir de veau bleu clair de Santoni, Largeur du bracelet 22.0 mm.

Fabriqué en Suisse

— Calibre de manufacture IWC 52616 de la Portugieser Calendrier Perpétuel 44 IW503703 avec cadran bleu Horizon

QUAND L’ARTISANAT RENCONTRE LA TECHNOLOGIE DE POINTE

Qu’est-ce qui rend l’approche d’IWC si inhabituelle ?

CK : Elle s’inspire initialement de notre fondateur, et depuis, nous avons développé une culture horlogère qui associe l’artisanat à des technologies de pointe. Partout où la précision et l’exactitude maximales sont requises, nous utilisons des machines - pour produire des composants avec des tolérances de quelques millièmes de millimètre, par exemple. Mais il en va différemment pour les tâches que seuls les humains peuvent accomplir. Pour l’assemblage et le réglage de précision de nos mouvements de manufacture ou de nos complications complexes telles que le tourbillon, nous nous basons entièrement sur le savoir-faire et l’expertise de nos horlogers.

 

MB : Oui, l’assemblage et le réglage d’un tourbillon sont incroyablement exigeants. Le tourbillon minute volant de la nouvelle collection comprend 56 composants et pèse seulement 0,675 gramme. Manipuler des composants minuscules et complexes comme celui-ci est toujours un défi, même pour un horloger expérimenté. Et comme l’échappement tourne sur lui-même dans sa cage une fois par minute, le réglage de la précision est également très compliqué.

 

 

Comment l’affinité d’IWC pour l’ingénierie est-elle née ?

CK : Notre fondateur américain, Florentine Ariosto Jones, était à la fois horloger et ingénieur. Il est venu de Boston à Schaffhausen en 1868 pour concrétiser sa vision d’une production horlogère centralisée. Il a prévu de conjuguer le savoir-faire et l’artisanat des horlogers suisses à des méthodes de fabrication américaines avancées, directement alimentées par le courant du Rhin. C’est ainsi qu’a été posée la base de l’approche technique d’IWC.

 

MB : Nous considérons comme des ingénieurs, il est donc dans notre nature de remettre les choses en question et de vouloir les améliorer. Nous explorons constamment les limites du possible et développons des solutions fonctionnelles, robustes et techniquement élégantes. Pour reprendre l’exemple du tourbillon, nous avons rendu le mécanisme encore plus efficace en le dotant d’un revêtement en diamant. Cela réduit les frottements et améliore le flux d’énergie du mouvement tout en contribuant à une réserve de marche élevée. 

 

Sur la nouvelle Portugieser Eternal Calendar, la phase de lune dévie d’un jour tous les 45 millions d’années. Bien sûr, c’est une valeur purement théorique. Mais nous sommes ingénieurs et nous ne pouvons tout simplement pas arrêter de repousser les limites du possible. Il est vrai que nous dépassons parfois les limites
Markus Bühler

REPOUSSER SANS CESSE LES LIMITES

Les calendriers sont un autre exemple typique de l’ingénierie chez IWC.

CK : Absolument. Kurt Klaus, notre maître horloger, a été le pionnier du calendrier perpétuel dans les années 1980. Tous les affichages sont synchronisés et simples à régler au moyen de la couronne. Son calendrier perpétuel est aujourd’hui encore un modèle de simplicité d’utilisation. Le mécanisme contient 81 pièces mais rentre dans un module de seulement 1,5 millimètre d’épaisseur.

 

Toutefois, le calendrier doit être corrigé dans les siècles qui ne sont pas divisibles par 400. C’est pourquoi nous faisons passer le concept au niveau supérieur avec la Portugieser Eternal Calendar. Notre premier calendrier perpétuel séculaire tient compte de ces anomalies et calcule correctement l’année bissextile, au moins jusqu’en 3999.

 

MB : Oui, c’est typique d’IWC. On le voit également dans l’affichage des phases de lune, que nous avons continué à améliorer au fil des années. Le Calendrier Perpétuel 1985 était précis à un jour en 122 ans, et en 2003, la Portugieser Calendrier Perpétuel avait porté ce chiffre à un jour en 577,5 ans. Dans la nouvelle Portugieser Eternal Calendar, la phase de lune dévie d’un jour tous les 45 millions d’années. Bien sûr, c’est une valeur purement théorique. Mais nous sommes ingénieurs et nous ne pouvons tout simplement pas arrêter de repousser les limites du possible. Il est vrai que nous dépassons parfois les limites.

 

 

La Portugieser Eternal Calendar IW505701 calcule l'année bissextile jusqu'en 3999
Fermer

PORTUGIESER ETERNAL CALENDAR

IW505701

PORTUGIESER ETERNAL CALENDAR

Boîtier en Platine , Remontage automatique. Bracelet en alligator noir de Santoni, Largeur du bracelet 22.0 mm.

Fabriqué en Suisse

— La Portugieser Eternal Calendar IW505701 calcule correctement l’année bissextile au moins jusqu’à l’année 3999

L'indicateur Double Moon™ caractéristique de la Eternal Calendar du calibre de manufacture IWC 52640

— L’indicateur Double Moon™ caractéristique de la Eternal Calendar du calibre de manufacture IWC 52640

DÉCORATION EXQUISE

Il y a ensuite les mouvements maison décorés de manière complexe de la nouvelle collection Portugieser, une autre démonstration du savoir-faire d’IWC.

MB : Nous utilisons des mouvements de haute qualité fabriqués par IWC pour tous les modèles de la collection. Pour la Portugieser Eternal Calendar, nous avons développé le calibre de manufacture IWC 52640, qui intègre le module de calendrier éternel.

 

Autre point fort, le calibre de manufacture IWC 81925 qui anime la Portugieser Tourbillon Remontage Manuel Jour & Nuit. Il est doté d’un fond plaqué or décoré de Côtes de Genève circulaires. La zone qui contient le barillet est également squelettée. Les mouvements des familles de calibres 52000-82000 sont dotés d’un système de remontage Pellaton renforcé par des composants en céramique. Enfin, le calibre de manufacture IWC 69000, notre mouvement de chronographe robuste et fiable, occupe une place de choix dans la collection. 

 

Les cadrans de toutes les montres de la collection présentent des finitions de grande qualité et une esthétique fascinante. Comment les produisez-vous ?

CK : Les cadrans résultent d’un processus de fabrication complexe impliquant jusqu’à 60 étapes d’usinage différentes. Nous donnons d’abord aux ébauches de laiton poinçonnées avec précision une finition soleillée ou un sablage fin de la surface. Ensuite, on applique la couleur. Le secret de cette profondeur visuelle extraordinaire réside dans l’application des 15 couches de laque transparente, poncée et polie pour un fini brillant. Les totaliseurs ou compteurs sont fraisés dans le blanc et les couches de laque.

 

L’impression souligne encore davantage l’effet tridimensionnel, ajoutant à la sensation de profondeur. Enfin, les appliques pour les chiffres sont montées à la main. Le cadran en verre de la Portugieser Eternal Calendar est une caractéristique inhabituelle. Il est imprimé en blanc sur le dessous. Les compteurs sont meulés et polis séparément. Ici aussi, les appliques sont montées à la main.

 

BOÎTIER AFFINÉ ET DOUBLE VERRE SAPHIR BOMBÉ

Pour certains modèles, vous avez également retravaillé le design du boîtier, qui est désormais beaucoup plus léger et élégant.

CK : Nous avons réussi à affiner la bague de fixation de la Portugieser Calendrier Perpétuel 44 et des modèles Portugieser Automatic tant sur le plan géométrique que sur le plan visuel. Parallèlement, nous utilisons des lentilles de saphir en forme de boîte à l’avant et à l’arrière, ce qui renforce l’impression d’élégance et de légèreté. Le processus de fabrication de ces verres est également très complexe.

 

MB : Le saphir est exceptionnellement résistant aux rayures et à l’usure. C’est le deuxième matériau le plus dur au monde après le diamant. Cela signifie que l’on ne peut l’usiner qu’avec des outils diamantés. Toutefois, il ne s’agit pas d’un verre, mais d’un cristal de corindon produit de manière synthétique. La poudre d’oxyde d’aluminium de haute pureté est chauffée à plus de 2 000 degrés Celsius.

 

Par le bas, un bloc de saphir solide se forme à partir de la poudre, dans lequel sont découpées des tiges qui serviront de matière première pour les cristaux de la montre. En raison de leur forme bombée, les verres doivent être creusés par le bas. Le fraisage est un défi avec des épaisseurs de verre d’un peu plus d’un millimètre et des parois très fines. À cette étape, le verre possède une surface trouble et ne devient transparent qu’après polissage.

 

Merci d’avoir partagé vos réflexions, Christian et Markus. 

 

Le mouvement et le cadran de la Portugieser Calendrier Perpétuel 44 sont visibles à travers le verre saphir bombé.
Fermer

PORTUGIESER CALENDRIER PERPÉTUEL 44

IW503703

PORTUGIESER CALENDRIER PERPÉTUEL 44

49.500 €

Boîtier en Or gris 750/1000 , Remontage automatique. Bracelet en cuir de veau bleu clair de Santoni, Largeur du bracelet 22.0 mm.

Fabriqué en Suisse

— Le mouvement et le cadran de la Portugieser Calendrier Perpétuel 44 sont visibles à travers le verre saphir bombé

IWC Schaffhausen