#BLUEDIAL: UNE TENDANCE NÉE À SCHAFFHAUSEN CONQUIERT LE MONDE DE L’HORLOGERIE

Schaffhausen, le 12 décembre 2016 – Il y a cinquante ans, IWC Schaffhausen fabriquait déjà des montres dotées de cadrans bleus. La manufacture installée dans le nord-est de la Suisse avait ainsi créé une tendance adoptée depuis lors par toute l’industrie horlogère. Depuis 1967, environ 120 références et éditions spéciales limitées issues de six familles de montres ont été lancées avec des « Blue Dials » en différentes teintes. La dernière nouveauté parée de bleu d’IWC est la Grande Montre d’Aviateur Calendrier Annuel Edition « Le Petit Prince » en édition limitée à 250 exemplaires, avec cadran bleu et mouvement de montre teinté en bleu.

 

Le bleu évoque ici l’étendue des cieux et les profondeurs incommensurables de l’océan. La couleur du lointain et de l’infini exprime l’harmonie, le bien-être et la quiétude. Actuellement très en vogue, les montres à cadran bleu conquièrent également Internet depuis quelques mois, sous le hashtag #bluedial.

Schaffhausen a joué un rôle de pionnier dans la naissance de cette tendance : dès 1967, la manufacture lançait les premiers modèles dotés de cadrans bleus – l’Ingenieur Automatic (réf. 866 AD) et la Yacht Club Automatic (réf. 811 A /AD). Depuis lors, ces garde-temps ont une place attitrée au sein de la collection. Dans les années 1990, tel que le voulait un principe bien établi, les cadrans bleus ne pouvaient être utilisés qu’avec des boîtiers en platine – comme en 1994 sur la Montre d’Aviateur Mark XII(réf. IW324107) ou en 1999 sur la Montre d’Aviateur UTC (réf. IW325103). Mais aujourd’hui, ces élégants cadrans bleus sont également combinés à des boîtiers en or, en acier fin ou même en céramique.

ÉDITIONS « LE PETIT PRINCE » ET « LAUREUS » : LE BLEU DANS SON ÉLÉMENT

Since 2008, IWC has also regularly launched Pilot’s Watches in honour of the famous story “Le Petit Prince” by French aviation pioneer and author Antoine de Saint-Exupéry. All “Le Petit Prince” watches boast blue dials. IWC is carrying on this tradition and now presents the latest highlight in blue: the Big Pilot’s Watch Annual Calendar Edition “Le Petit Prince” (Ref. IW502703) is limited to 250 pieces. This timepiece a white gold case not only has a blue dial but, for the first time in the history of IWC, also a blue movement: the IWC-manu factured 52850 calibre is visible through the sapphire- glass case back and gets its distinctive colour from a coating with various metallic oxides.

Outre les Montres d’Aviateur « Le Petit Prince », la couleur bleue est également bien établie dans les éditions spéciales consacrées à la Laureus Sport for Good Foundation : avec la gravure qui orne le fond des boîtiers, le cadran bleu Laureus est le principal signe distinctif de ces garde-temps édités chaque année par IWC depuis 2006. Sur la Portofino Automatic Phase de Lune 37 Edition « Laureus Sport for Good Foundation » (réf. IW459006), la dixième édition spéciale au profit de Laureus, la couleur bleue est là aussi synonyme d’espoir d’un avenir meilleur pour les enfants et les jeunes défavorisés.

DES ÉDITIONS SPÉCIALES VÊTUES DE BLEU, POUR LE PLUS GRAND BONHEUR DES COLLECTIONNEURS

IWC a toujours mis habilement en scène la couleur des mers dans différentes éditions spéciales limitées. C’est en 2004 que la manufacture créa l’une des plus spectaculaires teintes bleues, pour la montre de plongée Aquatimer Edition « Cousteau Divers  (réf. IW354803/ IW354806). Avec les Portugieser Chronographe Rattrapante Edition « Boutique Milano » (réf. IW371215) et Edition « Boutique Munich » (réf. IW371217), IWC a lancé cette année une nouvelle icône de style dotée d’un cadran bleu profond.

LES CADRANS BLEUS DOIVENT PASSER PAR UNE CHAMBRE SOUS VIDE

Pour fabriquer ses cadrans bleus, IWC a souvent recours à la méthode du dépôt physique en phase vapeur. Le procédé de PVD (PVD = Physical Vapour Deposition) permet de déposer des couches extrêmement denses mesurant seulement quelques fractions de micromètres d’épaisseur. Les cadrans sont tout d’abord nickelés ou dorés par galvanisation, puis vient l’application par PVD en elle-même, au cours de laquelle ils sont métallisés dans une chambre sous vide à l’aide d’ions métalliques en phase gazeuse. La teinte finale dépend notamment des spécificités du processus et de l’épaisseur de la couche. Sur certains modèles, une laque spéciale remplace le procédé de dépôt physique en phase vapeur pour obtenir la couleur bleue.

EN SAVOIR PLUS