Icônes du style

La Portugieser Automatic, beauté classique de l’horlogerie dont l’élégance intemporelle n’a d’égale que sa perfection technique, fait une entrée remarquée. Dotée d’éléments mécaniques remarquables, dont le remontage Pellaton, sept jours de réserve de marche et l’affichage de la date, elle démontre que la grandeur n’est pas une simple question de diamètre. Deux nouveaux modèles, l’un en acier fin et l’autre en or rouge, rejoignent l’élite de ces icônes du style.

 

Le nom de la Portugieser Automatic vient inévitablement à l’esprit des connaisseurs lorsque la conversation s’engage vers la recherche d’une définition unanime du goût le plus exquis en matière d’horlogerie. C’est pourquoi, la montre a été non seulement l’une des Portugieser les plus prisées depuis 2004, mais elle porte également en elle toute l’histoire de cette famille de montres, dont les racines mythiques remontent jusqu’aux légendaires navigateurs portugais à travers les temps modernes.

 

La famille de grands calibres 50000 a été développée spécifiquement pour la Portugieser Automatic pour marquer le changement de millénaire – en intégrant de nouveau le remontage Pellaton après une longue absence, ainsi qu’une réserve de marche de sept jours. Devant initialement faire l’objet de productions limitées pour les collectionneurs, la série a immédiatement rencontré un franc succès. Le nouveau grand calibre d’IWC a ensuite été amélioré par l’adjonction d’un affichage de la date afin de doter la Portugieser Automatic – lancée pour la première fois en 2004 – de tous les équipements nécessaires à un usage quotidien. Son cadran est protégé par un verre saphir bombé traité antireflet sur les deux faces. Grâce au diamètre limité de son boîtier, le garde-temps a rapidement enregistré une grande popularité, trouvant sa place aussi bien aux poignets des dames que des messieurs.

La Portugieser Automatic constitue l’icône d’un style immuable qui résiste à toutes les modes passagères

Malgré la modernisation technique, la Portugieser Automatic est restée une élégante montre classique non sans revendiquer une certaine particularité. Si le garde-temps ne renie pas l’influence de l’époque des montres de poche, il s’est libéré de la chaîne auquel il était attaché. En témoignage de ce passé, il lui reste ses fines aiguilles feuilles, les appliques en chiffres arabes, le cercle des minutes dans un style chemin de fer, et enfin, la petite seconde à « 9 heures » placée en face de l’affichage de la réserve de marche à « 3 heures » pour assurer un ensemble visuel homogène. La Portugieser Automatic symbolise l’équilibre sous sa forme la plus séduisante, et constitue ainsi l’icône d’un style immuable qui résiste à toutes les modes passagères. Étant aussi une montre fiable pour un usage quotidien, elle est le symbole d’un désir de perfection technique et de la mise en œuvre rigoureuse des progrès de l’horlogerie enregistrés ces 70 dernières années. 

Toute modification ou variation de son précieux héritage est toujours considérée avec le même souci du détail. Cela s’applique également aux deux variantes du modèle récemment lancées. La première nouveauté – déjà disponible depuis l’automne 2009 – apporte une note de luxe aux précédents modèles en acier fin : les aiguilles, les chiffres et les index des heures au-dessus du cadran argenté sont plaqués d’or rose – comme l’étaient les premières variantes en acier fin, à l’instar de la Portugieser anniversaire de 1993.

Les précédents modèles en acier fin, dont la variante aux appliques foncées et aux aiguilles bleuies, font toujours partie intégrante de la collection. Deuxième nouveauté, la Portugieser Automatic est proposée pour la première fois en or rouge 18 carats, ce qui produit une teinte nettement plus chaude qu’avec l’or rose utilisé par le passé. Les appliques sur le cadran argenté sont aussi en or rouge 18 carats. Le diamètre du boîtier (42,3 millimètres) et sa hauteur (14 millimètres) restent inchangés par rapport aux modèles précédents.

EN SAVOIR PLUS