header.skiplinktext header.skiplinkmenu
Changer le lieu
Rechercher un lieu

Pays sélectionné

Résultats

Tous les pays

Boutique en ligne

  • ANDORRA / €
  • AUSTRALIA / AUD
  • AUSTRIA / €
  • BELGIUM / €
  • BRAZIL / R$
  • CANADA / CAD
  • CHINA / CN¥
  • CROATIA / €
  • CYPRUS  / €
  • CZECH REPUBLIC / €
  • DENMARK / kr
  • ESTONIA / €
  • FINLAND / €
  • FRANCE / €
  • GERMANY / €
  • GREECE / €
  • HONG KONG SAR, CHINA / hk$
  • HUNGARY / €
  • ICELAND / KR
  • IRELAND / €
  • ITALY / €
  • JAPAN / ¥
  • KOREA / KRW
  • LATVIA / €
  • LITHUANIA / €
  • LUXEMBURG / €
  • MACAU SAR, CHINA / MOP
  • MALAYSIA / MYR
  • MEXICO / Mex$
  • NETHERLANDS / €
  • NORWAY / NOK
  • POLAND / €
  • PORTUGAL / €
  • REST OF THE WORLD
  • ROMANIA / €
  • RUSSIA  / ₽
  • SINGAPORE / SGD
  • SLOVAKIA / €
  • SLOVENIA / €
  • SPAIN / €
  • SWEDEN / SEK
  • SWITZERLAND / CHF
  • TAIWAN, CHINA / NT$
  • THAILAND / THB
  • TURKEY / TRY
  • UAE / AED
  • UNITED KINGDOM / £
  • UKRAINE  / UAH
  • USA / $

iwc-ppc-language-
PANIER
SE CONNECTER À IWC

Cyberloupe - le premier prototype de loupe numérisée

La loupe est un outil essentiel au travail créatif de l’horloger. Et si vous pouviez vous aussi voir à travers? IWC Schaffhausen a développé la «Cyberloupe», le premier prototype de loupe numérisée. 

Antonio Palmisano, Directeur du Développement opérationnel chez IWC Schaffhausen, raconte au Journal cette petite révolution qui verra désormais les horlogers interagir à distance avec le monde entier.

Antonio Palmisano, Directeur du Développement opérationnel chez IWC
— Antonio Palmisano, Directeur du Développement opérationnel chez IWC

Qu’est-ce qui a inspiré le développement de la Cyberloupe?

 

Dans notre monde régi par le numérique, je demeure fasciné par la technologie complexe des montres mécaniques. Pour les profanes, il est très difficile d’appréhender cet univers où tout tient dans 40 mm. C’est ainsi que j’ai eu l’idée de numériser la loupe traditionnelle de l’horloger, employée puis 150 ans, et d’en faire un instrument «intelligent».

 

Comment fonctionne-t-elle?

Cette loupe d’horloger est équipée d’une caméra et d’une connexion Internet. L’image que voit l’horloger est diffusée en streaming sur un écran en temps réel, ce qui permet aux amateurs de montres d’observer les rouages internes d’un mouvement mécanique sous un angle inédit. On peut par exemple s’émerveiller devant les oscillations constantes du balancier, ce minuscule pendule en forme d’anneau qui est le cœur battant d’une montre mécanique. Grâce à ce nouvel outil, IWC pourra partager son expertise technique et sa fascination pour le savoir-faire horloger avec toujours plus de passionnés.

Combien de personnes sont-elles intervenues sur ce projet? Combien de temps a-t-il fallu pour le concrétiser?

Nous avons conservé un noyau dur assez réduit pour pouvoir travailler avec un maximum de flexibilité. Cette petite équipe était formée de trois horlogers très compétents en matière de service client et de formation, d’un membre du département Industrialisation et d’un développeur externe. Une fois acquis que cette idée pouvait fonctionner en théorie, nous avons immédiatement effectué des tests de faisabilité technique, et trois mois plus tard nous avions mis au point un premier échantillon. Cela a démontré à tout le monde, y compris le conseil d’administration d’IWC, que l’opération était possible matériellement.

 

Quels ont été les principaux obstacles rencontrés par votre équipe durant la phase de développement et qu’a-t-il fallu faire pour respecter le calendrier du projet?

Une fois l’idée trouvée, il a fallu identifier des sponsors au sein du Groupe Richemont et d’IWC afin de soutenir le projet. En parallèle, la première étude préliminaire et la demande de brevet étaient déjà en route. Grâce à l’équipe de projet interdisciplinaire, nous avons pu franchir les différents obstacles sans encombre, et sans remettre en question notre ambitieux calendrier de projet.

 

Quels sont les avantages de la Cyberloupe pour les clients IWC?

Nos clients peuvent se faire expliquer certaines fonctionnalités des montres en temps réel, sans devoir être présents physiquement. De plus, les formateurs basés à notre siège peuvent former virtuellement les autres horlogers opérant sur nos plateformes mondiales. La Cyberloupe peut extraire des informations spécifiques depuis nos infrastructures informatiques PLM/ERP et les afficher directement à l’utilisateur.

 

Comment va évoluer la Cyberloupe? Quelle est la prochaine étape?

Nous planchons déjà sur le développement de la prochaine génération «CYBERLOUPE 2.0», que nous présenterons au salon W&W 2021. Outre un nouveau design et une meilleure résolution et stabilisation de l’image, nous montrerons comment l’horloger peut projeter les données numérisées «à la demande» directement devant son œil.

Découvrir la Cyberloupe tranquillement chez vous
— Découvrir la Cyberloupe tranquillement chez vous

Éditions spéciales

En savoir plus