header.skiplinktext header.skiplinkmenu

IWC Schaffhausen

Changer le lieu
Rechercher un lieu
Pays sélectionné
Résultats
Tous les lieux
Tous les lieux
  • ANDORRA / €
  • AUSTRALIA / AUD
  • AUSTRIA / €
  • BELGIUM / €
  • BRAZIL / R$
  • CANADA / CAD
  • CHINA / CN¥
  • CROATIA / €
  • CYPRUS  / €
  • CZECH REPUBLIC / €
  • DENMARK / kr
  • ESTONIA / €
  • FINLAND / €
  • FRANCE / €
  • GERMANY / €
  • GREECE / €
  • HONG KONG SAR, CHINA / hk$
  • HUNGARY / €
  • ICELAND / KR
  • IRELAND / €
  • ITALY / €
  • JAPAN / ¥
  • KOREA / KRW
  • LATVIA / €
  • LITHUANIA / €
  • LUXEMBURG / €
  • MACAU SAR, CHINA / MOP
  • MALAYSIA / MYR
  • MEXICO / Mex$
  • NETHERLANDS / €
  • NORWAY / NOK
  • POLAND / €
  • PORTUGAL / €
  • REST OF THE WORLD
  • ROMANIA / €
  • RUSSIA  / ₽
  • SINGAPORE / SGD
  • SLOVAKIA / €
  • SLOVENIA / €
  • SPAIN / €
  • SWEDEN / SEK
  • SWITZERLAND / CHF
  • TAIWAN, CHINA / NT$
  • THAILAND / THB
  • TURKEY / TRY
  • UAE / AED
  • UNITED KINGDOM / £
  • UKRAINE  / UAH
  • USA / $
iwc-ppc-language-
PANIER
SE CONNECTER À IWC

IWC Schaffhausen

«Tribute to 3705»: Pour celles et ceux qui ont raté les années 1990

Le JOURNAL IWC s’est entretenu avec David Seyffer, conservateur du musée IWC, et Walter Volpers, directeur associé des techniques de gestion produit, à propos de la Montre d’Aviateur Chronographe «3705», à la fois du nouveau modèle et de l’original.

 

Accueillie les sourcils froncés, elle a discrètement été négligée avant d’être véritablement ignorée pendant des dizaines d’années jusqu’à ce qu’un groupe de collectionneurs la redécouvre. Aujourd’hui, la «Black Flieger» (Réf. 3705), caractérisée par un boîtier en céramique avant-gardiste, est une montre culte. IWC célèbre ce jeune modèle phare avec le lancement exclusif en ligne de la Montre d’Aviateur Chronographe Édition «Tribute to 3705» (Réf. 387905). 

 

 

La Montre d’Aviateur Chronographe en céramique d’IWC de 1994 est devenu une pièce de collection rare. Certains parlent de «montre culte», d’autres d’«icône néo-vintage». Qu’en pensez-vous?

David Seyffer: Je suis entièrement d’accord. La montre originale n’est pas si ancienne, mais elle possède une touche vintage singulière. Elle a été dévoilée en 1994 comme la première Montre d’Aviateur dotée d’un boîtier en céramique, et comme le second boîtier en céramique de l’histoire d’IWC. Nous avons conçu seulement 999 pièces en plus du prototype, mais après cela elle est tombée dans l’oubli pendant deux décennies. Toutefois, il y a quatre ou cinq ans, des collectionneurs de montres et des amateurs d’IWC l’ont soudainement redécouverte et en ont fait une icône, celle que nous connaissons aujourd’hui.

 

D’après vous, la nouvelle Montre d’Aviateur Chronographe Édition «Tribute to 3705» (Réf. IW387905) a-t-elle également le potentiel pour devenir une montre-culte?

Walter Volpers: C’est une question délicate et je peux uniquement vous donner mon point de vue. Une icône ne se forge qu’avec le temps. Une entreprise ne peut pas créer de montre culte à proprement parler. Ce sont nos fans qui décideront du sort réservé à nos créations. Et c’est le plus gros défi à relever pour le département du développement produit. Nous avons remplin Fliegerchronograph Keramik IWC otre part du contrat en créant une montre réellement splendide, avec une taille parfaite et des matériaux sophistiqués. Elle est équipée du calibre de manufacture 69, un mouvement de chronographe haute performance doté d’un système de remontage à cliquets bidirectionnel et d’une réserve de marche de 46 heures. Et, bien évidemment, nous avons tenu compte de l’ADN du modèle original. En tant que concepteur de produit, je pense que nous n’avons commis aucune erreur. La montre «Tribute to 3705» a le potentiel nécessaire pour devenir une icône.

 

David Seyffer: Dans l’histoire de l’horlogerie, il y a eu de nombreux modèles de montres qui ont d’abord connu un échec ou ont été négligés avant de devenir des icônes. Prenez par exemple la première Portugieser. Dans les années 1940, personne n’était intéressé par les montres-bracelets grand format, alors leur production a été interrompue. Ce n’est qu’au milieu des années 1990 que la Portugieser a été redécouverte et a connu un second souffle. Là encore, on se rend compte qu’IWC était en avance sur son temps. Il s’est produit la même chose avec la réf. 3705: le vilain petit canard est devenu un beau cygne. C’est ce qui fait toute la magie des montres de collection.

Faisons un bond dans le passé. Quel accueil a reçu la «Black Flieger» au milieu des années 1990?

David Seyffer: Le «problème» était qu’elle était munie d’un boîtier en céramique. Dans les années 1990, personne n’envisageait que la céramique puisse faire partie de la Haute Horlogerie ou du grand luxe. Personne ne comprenait pourquoi nous utilisions ce matériau. Dans les années 1990, il était hasardeux pour un horloger de proposer une montre de luxe avec un boîtier en céramique. Avec du recul c’est tout à fait logique. Parce que nous avons intégré le matériau à notre collection de «montres outils». Et les premiers clients qui ont acheté la «Black Flieger» aspiraient à avoir un tel objet dans leurs vies. Pour eux, il s’agissait d’habiller leur poignet d’un soupçon de nostalgie.

 

Walter Volpers: Pour mieux appréhender le contexte dans lequel nous avons lancé le Fliegerchronograph il y a environ 30 ans, nous devons comprendre la différence entre luxe et Haute Horlogerie. Le luxe mise sur la rareté, tandis que la Haute Horlogerie repose sur le savoir-faire artisanal, l’ingénierie et la qualité. En 1994, nous avons introduit un matériau très industrialisé qui pouvait uniquement être produit à l’aide de machines spéciales, et que les horlogers ne pouvaient dorénavant plus créer ou adapter eux-mêmes. En un sens, il a ôté l’aspect mythique et romantique de l’horlogerie, et certaines personnes n’ont pas apprécié. 

 

Le public est-il devenu plus tolérant vis-à-vis des montres-outils et l’utilisation de matériaux innovants dans le secteur de l’horlogerie?

Walter Volpers: L’attitude générale a bel et bien changé. Aujourd’hui, tout le monde est plus enclin à partager ses pensées, plus ouvert aux idées novatrices. Et grâce à internet et à la mondialisation, les informations sont beaucoup plus accessibles qu’auparavant. Ainsi, l’idée de se démarquer s’est non seulement popularisée, mais elle pousse également les entreprises à sortir des sentiers battus tout en maintenant et préservant la tradition. Je pense que le défi majeur, aujourd’hui, est de trouver différents moyens de combiner tradition et innovation. 

 

 

 

 

Dites-nous en plus sur le nouveau matériau de boîtier utilisé pour créer la «Tribute to 3705» en Ceratanium®.

Walter Volpers: IWC crée des montres noires depuis les années 1980, notamment avec les montres de plongée Ocean BUND en titane créées en 1984 et 1985. Ces modèles étaient noirs en raison d’un revêtement spécial, susceptible de s’écailler si la montre heurtait un autre objet. IWC a développé et breveté un matériau noir, conçu dans un alliage spécial en titane et céramique, résistant aux éclats À l’image du pain qui brunit une fois cuit, le zirconium s’oxyde et devient noir. Le Ceratanium® réunit les meilleures propriétés des deux matériaux: il est résistant aux rayures comme la céramique, et léger et solide comme le titane.

 

En tant qu’historien, quelles caractéristiques de la «Black Flieger» originale étiez-vous heureux de retrouver dans la «Tribute to 3705»?

David Seyffer: Ce qui est satisfaisant, c’est que nous perpétuons la tradition avec cette nouvelle interprétation. Je suis heureux que nos designers et notre équipe produit aient tenu à rester fidèles à la forme et à la couleur noire. Le modèle 3705 original a terriblement été sous-estimé alors qu’il incarnait l’équilibre parfait entre robustesse industrielle et élégance subtile. Il était incroyable... et tellement chic! En tant qu’historien, quand je repense à tout ce qu’a connu le monde de l’horlogerie dans les années 1990, je me dis que la «Black Flieger» était peut-être trop avant-gardiste, clairement en avance sur son temps.

 

Il s’agissait de prendre un risque. Et c’est ce qu’IWC n’a cessé de faire depuis. 

La toute nouvelle Montre d’Aviateur Chronographe Édition «Tribute to 3705» (Réf. 387905) est disponible dans une série limitée de 1 000 pièces, en exclusivité sur IWC.com


Éditions spéciales

En savoir plus