header.skiplinktext header.skiplinkmenu

IWC Schaffhausen

  • Lieu: fr Euro - €
  • Menu
Changer le lieu
Rechercher un lieu
Pays sélectionné
Résultats
Tous les lieux
Tous les lieux
  • ANDORRA / €
  • AUSTRALIA / AUD
  • AUSTRIA / €
  • BELGIUM / €
  • BRAZIL / R$
  • CANADA / CAD
  • CHINA / CN¥
  • CROATIA / €
  • CYPRUS  / €
  • CZECH REPUBLIC / €
  • DENMARK / kr
  • ESTONIA / €
  • FINLAND / €
  • FRANCE / €
  • GERMANY / €
  • GREECE / €
  • HONG KONG SAR, CHINA / hk$
  • HUNGARY / €
  • ICELAND / KR
  • IRELAND / €
  • ITALY / €
  • JAPAN / ¥
  • KOREA / KRW
  • LATVIA / €
  • LITHUANIA / €
  • LUXEMBOURG / €
  • MACAU SAR, CHINA / MOP
  • MALAYSIA / MYR
  • MEXICO / Mex$
  • NETHERLANDS / €
  • NORWAY / NOK
  • POLAND / €
  • PORTUGAL / €
  • REST OF THE WORLD
  • ROMANIA / €
  • RUSSIA  / ₽
  • SINGAPORE / SGD
  • SLOVAKIA / €
  • SLOVENIA / €
  • SPAIN / €
  • SWEDEN / kr
  • SWITZERLAND / CHF
  • TAIWAN, CHINA / NT$
  • THAILAND / THB
  • TURKEY / TRY
  • UAE / AED
  • UNITED KINGDOM / £
  • UKRAINE  / UAH
  • USA / $
  • INDONESIA / Rp
  • PHILIPPINES / ₱
iwc-ppc-language-
PANIER
SE CONNECTER À IWC

IWC Schaffhausen

PROJET INKDIAL ULTRA ZEN

LE JOURNAL IWC S’EST ENTRETENU AVEC BEN LI QUI, À L’AIDE DE FEUTRES ET STYLOS SEULEMENT, A DESSINÉ PLUSIEURS MODÈLES IWC DE LA DERNIÈRE COLLECTION DE MONTRES D’AVIATEUR AVEC UNE PRÉCISION EXCEPTIONNELLE

 

Ben Li est un artiste visuel aux origines Hongkongaises du Royaume-Uni, qui s’est affairé à illustrer une collection de montres en utilisant des feutres et stylos. Il est né et a grandi à Milton Keynes, une ville du Buckinghamshire en Angleterre. Après des études en Graphismes et Design des Médias à l’Université de Londres, Ben a travaillé dans le milieu du design, dont un studio de design joaillier. C’est là qu’il a connu son premier contact avec les montres. 

Ben Li of INKDIAL wearing his IWC Pilot's Watch Mark XVIII "Le Petit Prince"
— Ben Li de INKDIAL portant sa Montre d’Aviateur Mark XVIII «Le Petit Prince» IWC

POURQUOI DESSINEZ-VOUS DES MONTRES?

C’était au départ un projet personnel, pour m’aider à centrer mon attention pendant le confinement au Royaume-Uni. J’ai choisi les montres car elles m’ont toujours intéressé, mais je ne m’étais jamais complètement penché sur le sujet: j’ai pensé qu’elles feraient un bon modèle sur lequel perfectionner mes compétences en dessin. Au fur et à mesure, j’ai compris que le dessin des différents designs et le fait de me perfectionner sur les symétries et matériaux divers d’une montre était un processus très thérapeutique. Ça m’a vraiment passionné. C’était un projet incroyable et très zen sur lequel travailler.

 

QUE S’EST-IL PASSÉ ENSUITE?

J’ai fini par dessiner tellement de montres que j’ai décidé que je devais absolument créer un espace en ligne sur lequel partager et archiver mon travail. J’ai alors découvert une communauté virtuelle de passionnés de montres, que j’ai pu mieux connaître grâce à mes dessins, et j’ai appris que chacun avait sa propre histoire et sa propre connexion avec les montres. Découvrir le lien des montres avec l’art, la musique, la mode, le cinéma et les cultures, tout en évoluant et en devenant un véritable symbole, m’a réellement inspiré, et me pousse à en apprendre davantage et à représenter ces éléments à travers mon travail.

 

QUE REPRÉSENTE INKDIAL POUR VOUS?

À l’origine, Inkdial était un moyen d’échapper à la solitude. Cela m’a non seulement aidé lors de périodes compliquées, mais c’est aussi rapidement devenu une passion, un procédé créatif dans lequel je prends beaucoup de plaisir. J’ai pu exprimer mon intérêt pour les montres tout en faisant partie d’une communauté de passionnés de montres grâce à des œuvres créatives et réjouissantes.

QUELS STYLOS UTILISEZ-VOUS POUR VOS DESSINS?

J’utilise des feutres Copic comme principal support. Je ne suis pas un grand peintre, mais les feutres offrent des couleurs riches et vives proches de la peinture, et aussi la liberté de dessiner des illustrations, ce qui est très utile pour le travail des détails les plus fins de la montre. Parfois j’aime utiliser des crayons, des stylos fins ou d’autres types d’instruments.

 

QUE SE PASSE-T-IL SI VOUS RATEZ UN DESSIN?

En général le Tipp-Ex peut corriger la plupart des loupés, par exemple si je dépasse de la grille ou s’il y a une faute d’orthographe. Mais si j’utilise la mauvaise couleur sur toute une zone, alors c’est compliqué à corriger, puisqu’on ne peut pas effacer ou recouvrir du feutre. Dans ce cas-là, on peut parler d’un vrai ratage.

 

AVEZ-VOUS DÉJÀ DÉCHIRÉ VOS DESSINS POUR RECOMMENCER DE ZÉRO?

Oui! Et plusieurs fois. Surtout lors de mes débuts quand je n’y connaissais pas grand-chose en montres. Cependant, cela m’a aidé à apprendre à être plus vigilant à chaque fois que j’approche mon stylo du papier. Leurs sacrifices n’auront pas été vains…

Ben Li drawing the IWC Pilot’s Watch Mark XVIII Edition “Le Petit Prince” IW327010
— Ben Li dessinant la Montre d’Aviateur Mark XVIII «Le Petit Prince» IWC IW327010

PARLEZ-NOUS DU PROCESSUS DE DESSIN. PAR QUOI COMMENCEZ-VOUS? PAR QUOI TERMINEZ-VOUS?

La plupart du temps, je suis un processus en trois étapes que j’ai mis au point. Je commence par dessiner les contours au stylo et crayon, et je fais ressortir les détails importants sur lesquels repasser plus tard. Puis j'applique les premières couleurs au feutre. Enfin, avec un stylo et un crayon, j’apporte les touches finales, je peux créer des détails plus fins dans la montre et faire ressortir la texture des matériaux. Parfois, des montres aux designs plus compliqués ont besoin de quelques étapes de plus, mais en général elles comprennent toutes ce processus en trois étapes.

 

QUELLE MONTRE IWC A ÉTÉ LA PLUS COMPLIQUÉE À DESSINER?

Les modèles avec Calendrier Perpétuel sont les plus exigeants. Ils sont dotés d’une silhouette et de caractéristiques que je n’avais jamais dessinées avant, donc c’était assez nouveau pour moi, surtout pour le nombre de détails et de textures du cadran. Il m’a fallu un peu de temps pour trouver la bonne association et le bon procédé pour entreprendre ces dessins, mais c’était aussi une expérience enrichissante, et j’ai pu être très satisfait du résultat final. 

POUR VOS ŒUVRES, DE QUI OU DE QUOI VOUS INSPIREZ-VOUS?

Je trouve l’inspiration dans des affiches vintage de style Art déco, des schémas mécaniques, des bandes dessinées et toutes les choses du quotidien que j’observe et dont je prends note. Avant de dessiner des montres, j’étais concepteur graphique à plein temps et je créais également beaucoup de portraits et d’art abstrait sur mon temps libre. Je pense que beaucoup de mon style et de mon approche s’inspirent de tout cela. Pierre-Félix Fix-Masseau, Roland Ansieau, Yoshitaka Amano et Kim Jung Gi font partie de mes artistes préférés.

 

QUELLE MUSIQUE ÉCOUTEZ-VOUS LORSQUE VOUS DESSINEZ?

Ma playlist dépend beaucoup de mon humeur, mais actuellement j’écoute beaucoup de musique indépendante et techno house. Les ondes positives et les rythmes entraînants m’aident à me concentrer. Parmi les artistes que j’aime écouter dernièrement, on retrouve Boyd Jarvis, KOKOKO!, Gesaffelstein et Peggy Gou. 

 

Cliquez ici pour écouter la playlist de Ben sur Spotify.

 

Ben Li doing artwork in his studio
— Ben Li dessinant dans son studio

QUAND ET COMMENT AVEZ-VOUS COMMENCÉ À VOUS INTÉRESSER AUX MONTRES?

Ma première montre était un cadeau de ma grand-mère, je l’ai chérie et portée pendant toute l’école secondaire. Après mon diplôme universitaire, j’ai obtenu plusieurs emplois dans le design, l’un d’entre eux était dans un studio de design joaillier. Un client portait une Montre d’Aviateur Chronographe IWC, et, sans savoir ce que c’était à l’époque, j’ai été naturellement attiré par son esthétique, le cadran élégant et les poussoirs de chronographe sur le côté. Je m’y suis vite intéressé, mais j’ai également été curieux d’en savoir davantage, donc nous avons commencé à en discuter, et c’est ainsi que j’ai réellement découvert l’univers horloger.

 

C’est pour cela que l’une des premières montres que j’ai dessiné était une Montre d’Aviateur Chronographe IWC. Quand j’ai été contacté par IWC pour travailler sur certaines de leurs nouveautés, j’étais à la fois enchanté et honoré qu'on m’offre une telle opportunité. Je n’en reviens toujours pas de pouvoir travailler avec la Maison qui m’a donné envie de m’intéresser aux montres en premier lieu. C’est une histoire que je ne me lasserai jamais de raconter, avec ma montre IWC au poignet.

 

QUE FAITES-VOUS LORSQUE VOUS NE DESSINEZ PAS DE SUBLIMES MONTRES MÉCANIQUES?

J’essaye de passer le plus de temps possible avec ma famille et mes amis, et de continuer mes études de design quand je ne dessine pas. J’aime aussi sortir courir, m’entraîner, lire des livres et jouer de la guitare. Même si j’adore dessiner des montres, cela peut être un peu stressant quand je manque de créativité. Alors j’aime me déplacer dans divers endroits et trouver de nouvelles activités qui m’aident à changer de décor et me permettent de me détendre et de rester inspiré. 


Cliquez ici pour en savoir plus sur Ben et Inkdial. 



Éditions spéciales


En savoir plus