IWC Schaffhausen

Nous contacter

  • ENVOYEZ-NOUS UN E-MAIL
    Nous vous répondrons dans les 24 heures.
    Envoyer un e-mail
  • NOUS RENDRE VISITE

    Choisissez la boutique IWC la plus proche de chez vous et venez nous rendre visite prochainement ou visitez nos centres de service IWC, nous nous ferons un plaisir de prendre soin de votre garde-temps.

    Trouver la boutique la plus proche
  • PRENDRE RENDEZ-VOUS

    Planifiez une visite dans la boutique de votre choix.

    Prendre rendez-vous
  • Partagez votre avis

    Votre avis compte. Partagez-le avec nous ici.

Changer le lieu

Fermer
Rechercher un lieu
Pays sélectionné
Résultats
Tous les lieux
Tous les lieux
iwc-ppc-language-

PANIER

Fermer

SE CONNECTER À IWC

Fermer

IWC Schaffhausen

ARTICLES

Si vous savez, vous savez

Si vous savez, vous savez
Temps de lecture: 5 minutes

Conditions d’expédition et de livraison

Le prix indiqué comprend les taxes et les frais d’expédition. Le prix indiqué comprend les taxes et les frais d’expédition. Prix toutes taxes comprises. Prix de vente conseillé. Prix hors taxes. Prix de vente conseillé. Prix de vente conseillé Disponible pour l’achat en ligne. Les articles peuvent être retournés gratuitement sous 30 jours. Nous acceptons les paiements par Mastercard, Visa, American Express, UnionPay et Paypal

MORGAN MESPLE : DIRECTEUR ARTISTIQUE, PRODUCTEUR DE MUSIQUE, ENTREPRENEUR, MANNEQUIN ET NOUVEL AMBASSADEUR SUISSE D’IWC

Morgan Mesple in front of an IWC Logo at the IWC Manufakturzentrum in Schaffhausen

Morgan Mesple n’aime pas être catalogué. De nombreux cœurs battent dans sa poitrine, et ils sont tous magnifiquement imbriqués les uns dans les autres. Ce Suisse de 30 ans a commencé à faire du mannequinat alors qu’il était au lycée, ce qui l’a amené à s'intéresser à divers domaines créatifs. Se concentrant sur la musique, il s’est orienté vers le métier de DJ et la production musicale, créant le talentueux duo de DJ 2M (@2m.music) qui se spécialise dans la musique électronique. Parallèlement, il a cofondé une société d’organisation d’événements, élargissant ainsi ses activités créatives. Dernièrement, il s’est aventuré encore plus loin dans le monde de la mode et vient de changer l’image et de sortir une nouvelle ligne pour sa nouvelle marque de vêtements à Zurich, appelée NOLOGO Studio.

 

Le Lausannois ne pourrait jamais choisir une seule carrière, dit-il, car elles se complètent toutes. Il perçoit le monde qui l'entoure avec tous ses sens. C’est peut-être lorsqu'il était à l’école ou qu’il travaillait à l’étranger, à Berlin, Madrid, Paris et Sydney. Ou peut-être en préparant son Master à la prestigieuse Université de Saint-Gall (HSG) qu’il a développé ce merveilleux mélange de curiosité, de dynamisme et d’esprit d'entreprise.

 

Le Journal s’est entretenu avec le dernier ambassadeur suisse d’IWC.

 

Écouter la playlist 2M de Morgan tout en lisant l'article.

Morgan Mesple wearing the Ingenieur Automatic 40 with black dial and stainless steel case and strap
Fermer

Ingenieur Automatic 40

IW328901

Ingenieur Automatic 40

12 700 €

Boîtier en Acier fin , Remontage automatique. Noir avec luminescence, Bracelet en acier fin, Largeur du bracelet 14.0 mm.

Fabriqué en Suisse

— Morgan Mesple portant la montre Ingenieur Automatic 40 Réf. IW328901

Mesple examining IWC watch cases rods at the IWC manufacture center

— Le créatif examinant diverses tiges destinées à être assemblées en boîtiers de montres

CEO and Co-Founder of NOLOGO Studio, Morgan Mesple wearing a black leather jacket and IWC Ingenieur watch

— Morgan est PDG et cofondateur de la marque de streetwear haut de gamme, @nologo.studio

L’ÉNERGIE DE L’HORLOGERIE

Bonjour Morgan. Vous avez visité le Manufakturzentrum cette semaine. Qu’en avez-vous pensé ?

J’ai été très impressionnée par la manufacture, son ampleur et le nombre de personnes impliquées. J’aime tout ce qui est lié au travail manuel, et nous sommes entrés dans les détails. J’aime beaucoup l’architecture, et j’ai trouvé le bâtiment très impressionnant. J’ai adoré l’entrée principale avec son plafond de 10 mètres. Nous avons également fait le tour pour filmer du contenu. La dynamique de l’équipe m’a donné l’impression d’être un ami. Je pense que c’était très organique et naturel, et cela signifie beaucoup pour moi.

 

 

Y a-t-il des choses qui vous ont particulièrement marqué ?

Plusieurs choses, pour être honnête. Tout d’abord, il était très intéressant de découvrir l’histoire de la marque au musée. De nombreuses pièces d’archives sont exposées, et c’était formidable de les voir en personne. Dans mon enfance, mon grand-père était très impliqué dans l’industrie horlogère en tant que graphiste. Je connais donc bien ce secteur et j’ai pu ressentir l’énergie de l’horlogerie.

En ce qui concerne un moment particulier, j’ai été impressionné par la salle d’assemblage des mouvements. C’était magnifique. Nous pouvions observer les gens travailler de près et voir à quel point ils étaient concentrés. C’était une belle leçon pour moi, car aujourd’hui, tout le monde travaille sur des tas de projets différents et se laisse facilement distraire. Les voir se concentrer sur une seule chose pendant un long moment était une source d’inspiration.

 Morgan Mesple wearing a watchmaker’s coat while using a vintage machine to decorate a watch base plate

— Morgan Mesple décore une platine lors de sa visite de la manufacture IWC

Morgan Mesple selecting black and white images from a photo shoot

— Morgan Mesple portant la montre Ingenieur Automatic 40 Réf. IW328901 avec un cadran noir

UNE HISTOIRE DE FAMILLE

Pourquoi avez-vous choisi de vous associer à IWC ?

Tout d’abord, c’est une histoire de famille. Comme je l’ai dit, mon grand-père était graphiste pour plusieurs marques horlogères. J’ai donc connu la marque dès mon plus jeune âge. Je pense également que le fondateur [Florentine Ariosto Jones] est extrêmement inspirant. Il a su garder les pieds sur terre et poursuivre son rêve.

Je pense qu’IWC a fait un excellent travail ces derniers temps en pénétrant un marché moins conventionnel. IWC repousse les limites et ne se contente pas de suivre aveuglément les tendances. C’est une marque qui aime travailler avec des personnes qui sont cool et audacieuses. C’est une qualité que j’apprécie et qui a du sens à mes yeux.

 

 

Qu’est-ce qui vous a fait choisir la montre Ingenieur Automatic 40 Réf. IW328901 ?

Son design. Je m’intéresse beaucoup au métal et j’ai cherché à voir comment la lumière se reflétait dessus. Elle incarne mon esthétique, ainsi que les matériaux et les tissus que j’utilise dans mes différents projets.


La simplicité de la montre est également très intéressante. Je pense que sa netteté est remarquable ; elle est en phase avec ma vision. Le cadran noir correspond très bien à mon énergie. J’aime le fait qu’il ne soit pas trop ostentatoire. Il est subtil. Si vous savez, vous savez.

VOLLGAS

Parlons de votre parcours professionnel. Vous travaillez sur une variété de postes et de projets. Quel est celui qui vous procure le plus de joie ?

On me pose parfois cette question ; je sais que cela peut être déroutant. Ce qui m’apporte de la joie, c’est l’énergie qui se dégage de ces projets, les synergies et la façon dont ils évoluent ensemble. Mes réalisations reposent sur mes trois piliers principaux : la musique, la mode et l’image. Ils évoluent en tandem et sont complémentaires. Il s’agit d’une seule identité, pas seulement différents projets. C’est une seule et même feuille de route, et nous nous lançons Vollgas [à fond].

 

 

Où trouvez-vous habituellement votre inspiration ?

Je trouve beaucoup de paix et de tranquillité dans les voyages. Quand je suis seul, c’est mon moment. Je peux lire et m’inspirer. Je peux rattraper ce que je n’ai pas eu le temps de regarder. Personne n’est là pour me dire quoi faire. C’est pourquoi je prends le train chaque fois que je le peux. Ce sont des moments importants pour moi.

The entrepreneur, model and music producer working in his music studio

— Morgan Mesple aime expérimenter dans sa musique, en mélangeant des titres pour le dancefloor avec des sons futuristes 

SHOWROOM NOLOGO STUDIO À ZURICH

Comment est né NOLOGO Studio ?

Nous avons fondé NOLOGO Studio il y a trois ans parce que nous étions inspirés par l’évolution de la scène zurichoise. Au cours de mes voyages, j’ai découvert des vêtements minimalistes, sans marque, avec des coupes spécifiques que l’on peut découvrir à l’étranger, mais rarement en Suisse. J’ai donc décidé de les créer moi-même.

 

Notre marque se nourrit de l’équilibre délicat entre l’esthétique minimaliste et le streetwear haut de gamme, enrichi d’éléments inspirés de la culture suisse. Tout en appréciant la culture actuelle de la mode, nous sommes passionnés par le développement des sous-cultures, car nous pensons qu’il y a encore de la place pour des expressions diverses. Nous espérons ainsi apporter une contribution authentique et sincère au monde de la mode.

 

Récemment, notre marque a lancé une nouvelle collection mettant en valeur une équipe incroyable de jeunes créateurs.

Mesple hanging up clothes in his Zurich-based NOLOGO Studio

— Le Lausannois et sa marque NOLOGO Studio, basée à Zurich

Mesple sporting the Ingenieur Automatic 40 while hanging clothes in his pop up store
Fermer

Ingenieur Automatic 40

IW328901

Ingenieur Automatic 40

12 700 €

Boîtier en Acier fin , Remontage automatique. Noir avec luminescence, Bracelet en acier fin, Largeur du bracelet 14.0 mm.

Fabriqué en Suisse

— La montre Ingenieur Automatic 40 IW328901 rend hommage à la Ingenieur SL de Gérald Genta, des années 1970

Bird’s perspective of Morgan Mesple crossing the street wearing black pants and tank top

— Morgan Mesple s’est fait connaître en explorant diverses voies créatives

DE LA PLACE POUR LES IDÉES

Vous n’avez pas l’air d’un Suisse typique. Qu’est-ce qui fait de vous un Suisse ?

N’est-ce pas cela même qui est typiquement suisse ? Pour moi, être Suisse est difficile à décrire, car c’est une intersection de moments, de langues et de cultures. Et c’est ce que j’adore.

Je pense que ce qui fait de moi un Suisse, c’est la flexibilité. Nous sommes un pays avec des cultures et des langues différentes. Le Röstigraben [terme désignant le fossé culturel et linguistique entre la Suisse alémanique et la Suisse romande] est réel. Je suis originaire de la partie francophone et j’ai fait mes études supérieures à Saint-Gall. Je vois les différences culturelles et le comportement des gens. J’aime être entouré de personnes différentes.

 

 

Qu’est-ce qui vous plaît le plus à Zurich ?

C’est l’endroit idéal pour se ressourcer. Ce n’est ni trop grand, ni trop petit. Je suis quelqu’un de sociable, je peux donc me rapprocher des gens et de la communauté. Mais c’est aussi la tranquillité. Je peux rapidement m’évader dans la nature et trouver l’inspiration. Il y a de la place pour les idées et un marché au potentiel incroyable. Il y a beaucoup de gens issus du monde de l’entreprise et de la scène créative. Les idées sont là. Les gens sont là. Il suffit de les mettre en œuvre et de leur donner de l’espace.

Morgan est bon joueur. Après l’entretien, il a répondu spontanément à dix questions rapides.

 

1. Devant la caméra ou derrière la table de mixage ?

La table de mixage.

2. Votre plat international préféré ?

J’adore la paella.

3. Et votre plat suisse préféré ?

La fondue au fromage. À 100 %.

Question suivante : De quel côté du Röstigraben ?

Vous connaissez la réponse [rires].

4. La meilleure musique au réveil ?

Le chant des oiseaux. J’utilise des chants d’oiseaux dans de nombreuses chansons que je produis. C’est une façon paisible de se réveiller. Sinon, j’ai les sons typiques des alarmes, et ils sont terribles.

5. La meilleure chanson pour se détendre le soir ?

J’écoute beaucoup de musique d’ambiance. Il y a un compositeur qui s’appelle Traumprinz. Son son est très relaxant pour moi.

6. Je trouve IWC …

Innovante, technique, authentique.

7. Une chose ou un fait sur la Suisse que vous aimeriez que plus de gens sachent.

J’aimerais que plus de gens sachent combien il y a de bons créatifs en Suisse et combien il y a de potentiel.

8. Je décrirais ma Ingenieur Automatic 40 comme …

Polyvalente.

9. J’espère avoir un jour l’occasion de …

Sentir que la contribution que j’essaie d’apporter à travers mes projets laissera une trace dans une certaine sous-culture.

10. Le meilleur conseil que j’ai jamais reçu.

Toujours, toujours suivre son instinct. Si vous avez l’impression que quelque chose ne va pas, ne le faites pas.

IWC Schaffhausen