header.skiplinktext header.skiplinkmenu

IWC Schaffhausen

Changer le lieu Fermer
Rechercher un lieu
Pays sélectionné
Résultats
Tous les lieux
Tous les lieux
  • ANDORRA / €
  • AUSTRALIA / AUD
  • AUSTRIA / €
  • BELGIUM / €
  • BRAZIL / R$
  • CANADA / CAD
  • CHINA / CN¥
  • CROATIA / €
  • CYPRUS  / €
  • CZECH REPUBLIC / €
  • DENMARK / kr
  • ESTONIA / €
  • FINLAND / €
  • FRANCE / €
  • GERMANY / €
  • GREECE / €
  • HONG KONG SAR, CHINA / hk$
  • HUNGARY / €
  • ICELAND / €
  • IRELAND / €
  • ITALY / €
  • JAPAN / ¥
  • KOREA / KRW
  • LATVIA / €
  • LITHUANIA / €
  • LUXEMBOURG / €
  • MACAU SAR, CHINA / MOP
  • MALAYSIA / MYR
  • MEXICO / Mex$
  • NETHERLANDS / €
  • NORWAY / NOK
  • POLAND / €
  • PORTUGAL / €
  • REST OF THE WORLD
  • ROMANIA / €
  • RUSSIA  / ₽
  • SINGAPORE / SGD
  • SLOVAKIA / €
  • SLOVENIA / €
  • SPAIN / €
  • SWEDEN / kr
  • SWITZERLAND / CHF
  • TAIWAN, CHINA / NT$
  • THAILAND / THB
  • TURKEY / TRY
  • UAE / AED
  • UNITED KINGDOM / £
  • UKRAINE  / UAH
  • USA / $
  • INDONESIA / Rp
  • PHILIPPINES / ₱
  • INDIA / ₹
  • SOUTH AFRICA / R
  • New Zealand / $
  • CAMBODIA / ៛
  • BULGARIA / €
  • SERBIA / €
iwc-ppc-language-
PANIER Fermer
SE CONNECTER À IWC Fermer

IWC Schaffhausen

CRÉATION D’UN BRACELET DE MONTRE IWC X SBTG EN ÉDITION LIMITÉE

LE BRACELET VERT CAMOUFLAGE DU DESIGNER STREETWEAR SINGAPOURIEN

MARK ONG SE DÉCLINE EN DEUX LARGEURS

 

IWC Schaffhausen s’associe à Mark Ong, artiste aux inspirations punk rock et streetwear, pour concevoir le bracelet IWC x SBTG en édition spéciale vert camouflage, signature de la marque créée par Mark Ong, SBTG (pour « Sabotage »). Célèbre pour son travail de personnalisation de chaussures et ses pièces de streetwear, Mark Ong, ou M. Sabotage, a vu sa carrière décoller en 2002, lorsqu’il a vendu sa première paire de baskets personnalisées en ligne. Bientôt, ses clients étaient des stars de basketball venues de l’étranger, intriguées non seulement par le talent artistique et artisanal de Mark Ong, mais aussi par son parcours de skateur anticonformiste. Les influences punk et skateboard de ses créations prennent racine dans sa jeunesse, alors qu’il utilisait du cuir, du caoutchouc ou même des morceaux de pneus de bicyclette pour reboucher les trous de ses chaussures.

 

 

 

Le « bracelet IWC x SBTG en édition spéciale » est disponible en deux largeurs pour un large éventail de Montres d’Aviateur IWC, dont la Grande Montre d’Aviateur 43, la Montre d’Aviateur Chronographe en plusieurs tailles et matériaux, ainsi que les modèles Montre d’Aviateur Mark XVIII et XX. Un coffret complet personnalisé abrite le bracelet fermé par une boucle ardillon, ainsi des barrettes ressort si la montre ne possède pas encore le système EasX-CHANGE® d’IWC.

 

Le bracelet en cuir de veau en édition limitée est disponible à partir du 20 octobre 2022 sur iwc.com et dans une sélection de boutiques IWC. Découvrez les références concernées ci-dessous ou rendez-vous directement sur le Sélecteur de bracelet IWC pour vérifier la compatibilité du bracelet IWC x SBTG avec votre Montre d’Aviateur.

Le bracelet d'une largeur de 20/18 mm est compatible avec la Montre d’Aviateur Mark XX, la Montre d’Aviateur Chronographe 41, la Montre d’Aviateur Automatic Spitfire, la Montre d’Aviateur TOP GUN Automatic, la Montre d’Aviateur Chronographe Spitfire, ainsi que Montre d’Aviateur Mark XVIII.

 

Le bracelet d'une largeur de 21/18 mm est compatible avec la nouvelle Montre d’Aviateur Chronographe de 43 mm, la Grande Montre d’Aviateur 43, la Montre d’Aviateur Double Chronographe, ainsi que la plupart des versions de la Montre d’Aviateur Chronographe avec un boîtier de 44,5 Mm de diamètre, dont la Montre d’Aviateur Chronographe TOP GUN.

DÉCOUVREZ-EN PLUS SUR MARK ONG ICI…

 

Ses parents avaient de grands projets pour lui : devenir médecin ou avocat et mener une vie calme et traditionnelle avec un emploi aux revenus réguliers. Mais Mark était un rebelle dans l’âme, cherchant continuellement à s’éloigner des sentiers battus. Répondre aux attentes sociales ? Non merci. Il préférait s’adonner au skateboard tout en observant attentivement les motifs et designs qui l’entouraient.

 

Il a donc acheté une paire de baskets blanches bon marché pour les peindre. Il a d’abord commencé à travailler dans la cuisine de ses parents, avant d’avoir, plus tard, son propre atelier. Ses inspirations : le punk rock, les années 1980 aux États-Unis, les motifs camouflage et bien sûr, le skateboard. Bientôt, une boutique de Tokyo lui a demandé de concevoir des baskets en édition limitée. Toutes les pièces ont été vendues en un rien de temps. Vingt ans plus tard, Mark Ong a transformé SBTG en l’une des marques locales les plus emblématiques de Singapour pour la conception et la personnalisation de vêtements d’inspiration streetwear et de baskets.

 

 

Le Journal IWC a pu s’entretenir avec ce rebelle sage au sujet de sa carrière, de son instinct infaillible et de sa collaboration avec IWC.

 

 

ALLER À CONTRE-COURANT

 

Pourquoi le skateboard est-il le sport le plus cool au monde ?

 

C’est bien plus que ça, c’est toute une culture, un style de vie et même un état d’esprit. Pour moi, c'est un guide qui me permet d’appréhender la vie de manière créative et indépendante. J’ai l’impression de pouvoir dire que je suis toujours un skateur, même si mon corps ne m’en laisse plus vraiment l’opportunité.

 

Quand avez-vous réalisé que vous étiez différent des autres ?

 

Aussi loin que je me souvienne, je me suis toujours éloigné des choix populaires et de la mentalité de troupeau. J’ai appris à remettre en question le statu quo à un très jeune âge. Si tout le monde avait un sac à dos bleu, je voulais un sac à dos rouge, ou même un sac à bandoulière.

 

Comment votre femme vous décrirait-elle ?

 

Fiable et légèrement excentrique.

 

Et comment vos clients décriraient-ils vos pièces ?

 

Uniques, différentes, rebelles.

TOMBER JUSTE

Comment avez-vous trouvé l’inspiration pour le design des nouveaux bracelets IWC ?

 

Je voulais que les bracelets ressemblent à mes autres pièces. J’ai donc choisi le motif qui a fait ma renommée. Je l’ai peint pendant plus de dix ans, c’est un processus très thérapeutique qui plonge mon esprit dans un contexte d’apprentissage. Je pense que les modèles ont leur propre énergie, et j’espère que les acquéreurs pourront la sentir.

 

Quels défis avez-vous rencontrés lors de la conception des bracelets ?

 

Je conçois des produits depuis longtemps, donc je ne parlerais pas de réels défis, si ce n’est quelques allers-retours habituels pour tomber juste. J’apprécie ce processus.

 

 

 

 

L’INSTINCT SABOTAGE

 

Quel est le plus beau compliment que vous ayez reçu ?

 

Au début de ma carrière, j’ai pu rencontrer mon idole à Tokyo. Nous nous promenions à Harajuku un après-midi et quelqu’un l’a arrêté pour un autographe. Bien des années plus tard, quelqu’un m’a arrêté au même endroit à Tokyo pour me demander le mien. En un sens, cela a conforté les choix que j’ai faits toutes ces années.

 

Quelle est la meilleure décision que vous ayez prise ?

 

Suivre mon instinct et demander un sac à bandoulière rouge quand j’étais enfant, et garder cet état d’esprit pour façonner ma vie :)


Éditions spéciales

En savoir plus

IWC Schaffhausen