CHER(ÈRE) VISITEUR(SE)

Pionnier de l’horlogerie d’origine américaine, Florentine Ariosto Jones fonde l’International Watch Company à Schaffhausen, en 1868. Il s’appuie sur le savoir-faire des artisans horlogers hautement qualifiés du pays, la technologie moderne et l’énergie hydraulique fournie par le Rhin avoisinant pour fabriquer des mouvements de montre de la meilleure qualité possible.

 

Depuis 150 ans, nous mettons tout en œuvre pour être à la hauteur de cet héritage. Nos garde-temps mécaniques sont fabriqués à la main dans nos ateliers, avec la plus grande attention portée aux détails. Nos six familles de montres associent ingénierie de précision et conception intemporelle d’exception, pour réunir autour de votre poignet technologie de pointe et émotions sans pareilles.

 

J’espère que vous apprécierez votre voyage dans l’univers d’IWC.

 —Christoph Grainger-Herr, CEO d’IWC Schaffhausen

 

 

LA TRADITION FAMILIALE CHEZ IWC

Les collections de montres IWC – Montres d’Aviateur, Portugieser, Ingenieur, Aquatimer, Da Vinci et Portofino – plongent leurs racines dans une longue tradition. Elles attestent l’esprit d’innovation des ingénieurs de Schaffhausen depuis quatre générations et expriment toutes les facettes de l’expertise horlogère de la marque : des montres robustes pour un usage quotidien aux montres de sport professionnelles, en passant par les modèles les plus fins et complexes de la Haute Horlogerie. À ces six familles s’ajoutent des spécialités telles que la Grande Complication ou la collection IWC Vintage.

 

—Nos modèles historiques, en partant du haut, dans le sens des aiguilles d’une montre : l’Aquatimer Automatic (1967), l’Ingenieur Automatic (1955), la Portugieser (1939), la Da Vinci Beta calibre 21 (1969), la « Montre Spéciale IWC pour Aviateur » (1936), au centre : la Portofino (1984)
—Le fondateur d’IWC Schaffhausen, Florentine Ariosto Jones

ESPRIT D’ENTREPRISE AMÉRICAIN ET TRADITION HELVÉTIQUE

En 1868, Florentine Ariosto Jones, horloger à Boston, fonde la société « International Watch Co. » à Schaffhausen, loin des centres horlogers de la Suisse romande. Son objectif consistait à associer les toutes dernières techniques de production venues des États-Unis à la qualité du savoir-faire artisanal qui fait la renommée des horlogers suisses. Et c’est précisément à Schaffhausen qu’il rencontre les conditions idéales : des installations manufacturières modernes, une centrale hydroélectrique alimentée par le Rhin pour le fonctionnement des machines et, bien sûr, une tradition horlogère ancestrale. Dès ses débuts, la marque établit sa réputation avec le tout premier mouvement de calibre Jones, du nom de son créateur. En 1885, IWC donne un aperçu de son esprit d’innovation avec les montres de poche Pallweber, dotées d’un affichage digital des heures et des minutes révolutionnaire. La fin du XIXe siècle voit l’apparition des premières montres-bracelets IWC équipées du mouvement de montre de poche de calibre 64.

EXPANSION SUR LES BORDS DU RHIN

F. A. Jones commença par louer les locaux du complexe industriel Moser. Peu de temps après, la société loua d’autres espaces de production dans l’Oberhaus, l’un des plus anciens bâtiments de Schaffhausen. En 1874-1875, une nouvelle manufacture IWC – à ce jour le siège de la société – fut édifiée au Baumgarten, directement sur les rives du Rhin. Ce site, qui demeure aujourd’hui encore le siège d’IWC, a été agrandi en 2005 et en 2008 avec la construction des ailes est et ouest.

 

IWC ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

La manufacture prend très au sérieux ses responsabilités économiques, sociales et écologiques, comme le démontrent les nombreux partenariats noués aux quatre coins du globe, sans oublier les projets mis en œuvre en interne. S’agissant de son engagement social, IWC soutient notamment la Laureus Sport for Good Foundation qui œuvre en faveur des enfants et adolescents handicapés et défavorisés dans le monde entier. En ce qui concerne l’écologie et l’environnement, IWC soutient notamment la Fondation Charles Darwin dans son combat pour la préservation de la faune et la flore dans les îles Galápagos. Plus proche de nous, dans ses sites de production, IWC utilise de l’énergie verte, recycle la chaleur résiduelle et veille à garantir la neutralité carbone pour l’ensemble de ses activités.

 

—Assemblage des montres à la manufacture IWC aux alentours de 1900

 

 

EN SAVOIR PLUS