IWC et la protection systématique de l’environnement

Partager:

Nos priorités concernant l’utilisation des sources d'énergie sont les suivantes:

  • Émissions de gaz carbonique – Continuer à réduire nos émissions de gaz carbonique tout en maintenant la croissance de notre entreprise.
  • Utilisation de l’eau – Utiliser les eaux souterraines comme source de chauffage durable et réutiliser les eaux usées et l’eau de pluie comme source alternative quand cela est possible.
  • Papier et emballages – Continuer à limiter notre utilisation de papier et d’emballages.
  • Moins de plastique – plus de durabilité – L’entreprise s’est fixé pour objectif de renoncer autant que possible à l’utilisation du plastique afin de préserver l’environnement.

Émissions de gaz carbonique

IWC Schaffhausen s’engage à réduire ses émissions de CO2 non seulement au niveau de ses infrastructures mais aussi dans toute sa chaîne de création. Les mesures mises en place par la manufacture visent à réduire les émissions de CO2 des fournisseurs, des sites de production, des voyages d’affaires et des événements.

Outre la construction, la reconstruction et la modernisation de ses unités de production, IWC Schaffhausen s’assure que la réglementation locale est respectée et que ses projets sont aussi écologiques que possible.

Pour cela, IWC Schaffhausen travaille en étroite collaboration avec les départements et les autorités concernés pour développer des initiatives telles que:

  • La récupération de la chaleur résiduelle dans le système de ventilation et les compresseurs à air
  • Le chauffage grâce à des pompes à chaleur
  • L’utilisation d'énergie renouvelable issue de sources hydroélectriques suisses
  • L’installation de cellules photovoltaïques sur les toits d’IWC Schaffhausen
  • Le remplacement du système central de chauffage de l’eau pour une meilleure efficacité
  • Un éclairage à économie d'énergie dans les boutiques

Grâce à leur architecture moderne et écologique, la consommation énergétique des installations techniques de ses bâtiments par mètre carré s’est maintenue à un niveau constant depuis 2002. En outre, les émissions de CO₂ du siège de Schaffhausen et du site de production de Neuhausen ont baissé de plus de dix pour cent au cours des quatre dernières années.

Pour les émissions impossible à éliminer, IWC achète des crédits de réduction volontaire des émissions de carbone. Les fonds ainsi générés sont reversés à des projets écologiques dans les pays émergents et en développement. Grâce à ces efforts, IWC est considéré comme un pionnier de l’industrie et a obtenu la certification neutralité Carbone en 2007.

En 2014, les fonds de compensation des émissions ont été utilisés pour réaliser les projets suivants:

  • Projet de régénération de la forêt tropicale sur l’île de Bornéo en Malaisie: l’État de Sabah, en Malaisie orientale, abrite l’une des dernières zones sauvages de l’île de Bornéo. Dans cette région dévastée par les défrichages, la jungle offre un habitat et un refuge à de nombreuses espèces, dont certaines sont en voie d’extinction. Le projet de régénération de la forêt tropicale comprend l’implantation d’espèces d’arbres indigènes ainsi que différentes mesures de prévention contre la déforestation et de renforcement de la biodiversité régionale. Ce projet permet ainsi de créer un habitat attrayant pour de nombreux animaux indigènes. De plus, les forêts tropicales absorbent une grande partie de la production mondiale de CO₂.
  • Petites usines hydroélectriques sur la rivière Babilonia en Honduras: bien que comptant parmi les États les plus pauvres d’Amérique centrale, le Honduras est très riche en ressources naturelles. Leur exploitation réduit les besoins d’importation en combustibles fossiles et contribue ainsi à l’indépendance économique du pays. En construisant une centrale au fil de l’eau, ce projet assure l’alimentation en électricité de cette région essentiellement agricole. Il permet aussi l’électrification des villages proches et crée des emplois durables pour la population de la région. En outre, plusieurs centaines d’hectares de terres ont été replantés d’essences d’arbres indigènes.

Nous avons cependant d’autres objectifs bien plus ambitieux. IWC a élaboré un programme de sensibilisation aux enjeux environnementaux auprès de ses employés, récompensant tous ceux qui fournissent des efforts à titre personnel pour réduire leur empreinte carbone. IWC pratique ainsi des mesures d’incitation pour encourager ses collaborateurs à emprunter les transports en commun. Ils peuvent aussi obtenir une aide s’ils utilisent un véhicule écologique.

Utilisation de l'eau

Afin de respecter ses engagements sur la consommation d’eau, IWC Schaffhausen utilise l’eau de pluie comme source d’eau quand cela est possible. De plus, tous les bâtiments de l’entreprise utilisent les eaux des nappes phréatiques et les eaux usées comme sources d’énergie alternative.

L’eau de pluie est récupérée dans des cuves de rétention pour être ensuite utilisée dans les installations sanitaires. Ce sont ainsi 255 000 litres d’une précieuse eau potable qui sont économisés chaque année. Au cours de l’année fiscale 2014 (d’avril 2013 à mars 2014), le recours aux eaux usées et aux eaux des nappes phréatiques a permis de générer plus de 1 160 000 kilowatts-heures d’électricité. Cela représente 22 pour cent de la consommation énergétique annuelle d’IWC à Schaffhausen et à Neuhausen.

Papier et emballages

Triman logo

IWC Schaffhausen s’engage à limiter sa consommation de papier de manière aussi durable que possible et n’utilise que du papier durable, aussi bien en interne qu’en externe, notamment pour les catalogues de montres IWC, les sachets, les modes d’emploi et les documents internes.

Et parce que c’est tout aussi important, nos collaborateurs sont tenus d’éviter toute impression superflue ainsi que tout paramètre d’impression non économique.

Nos emballages peuvent faire l’objet de consignes de tri. Nous vous prions de bien vouloir respecter la législation locale.

Moins de plastique – plus de durabilité

IWC initiatives for less plastic

IWC s’est fixé pour objectif de renoncer autant que possible à l’utilisation du plastique afin de préserver l’environnement. Depuis des années, la gestion des déchets en plastique est régulièrement remise en question et des solutions de remplacement sont étudiées. Ainsi, les contenants en plastique destinés à recevoir les composants ont été remplacés par des récipients fabriqués à partir d’autres matériaux et l’utilisation des films d’emballage a été réduite à son strict minimum. Les films en plastique dont on ne peut se passer sont ensuite transformés en huile réutilisable selon un procédé de recyclage écologique.

La participation des collaborateurs est, elle aussi, essentielle à la réalisation de cet objectif. IWC a donc lancé début 2015 une vaste opération visant à renforcer la conscience environnementale de ses collaborateurs et à réduire concrètement l’utilisation de récipients jetables. En guise de coup d’envoi, chaque collaborateur a reçu un nécessaire à boisson composé d’une gourde en verre et d’une tasse en céramique cent pour cent recyclables.