MATÉRIAUX DES BOÎTIERS

watchfinder.imgAltTxt  MATÉRIAUX DES BOÎTIERS

Pour les boîtiers des montres IWC, seuls des matériaux de toute première qualité entrent en ligne de compte. Chaque matériau offre des propriétés spécifiques et des avantages précis. Métal précieux sobre, rare et lourd, le platine au titre de 95 pour cent est la matière précieuse la plus pure qui soit façonnée. Intemporel et de valeur stable, l’or est un symbole de luxe et d’élégance. Le pourcentage d’or pur des boîtiers IWC en or est toujours de 75 pour cent, ce qui correspond à 18􀅰carats. L’or pur étant trop tendre pour des boîtiers de montre, il est allié à d’autres métaux, ce qui lui donne aussi la teinte désirée : du palladium pour l’or gris, de l’argent et du cuivre pour l’or rouge. L’acier fin, quant à lui, est inoxydable et facile à travailler. Enfin, le titane est léger et robuste, tandis que la céramique est inusable et résistante aux rayures.

 

Au cours de son histoire, IWC Schaffhausen a toujours fait oeuvre de pionnier en favorisant le développement et l’utilisation de nouveaux matériaux. Les premiers boîtiers en titane ont ainsi été présentés dès les années􀅰1980. IWC découvre aussi les atouts de la céramique pour l’industrie horlogère et en 1986, elle dote pour la première fois la Da Vinci d’un boîtier en oxyde de zirconium teinté. Aucun autre groupe de matériaux ne supporte des températures aussi élevées et des sollicitations mécaniques et chimiques aussi extrêmes. En 2013, IWC utilise pour la première fois l’aluminure de titane (TiAl) comme matériau de boîtier. Cet alliage de titane et d’aluminium est plus léger et solide que le titane pur et présente une surface plus foncée.

 

La même année, un matériau de haute technologie est employé pour la première fois : le carbone, qui se distingue par une légèreté et une résistance exceptionnelles. En 2014, IWC présente pour la première fois un boîtier en bronze. Au fil du temps et selon l’utilisation de la montre, le bronze se patine et prend une teinte plus foncée, ce qui confère au garde-temps un charme tout à fait particulier. Cette même année, IWC lance un nouveau matériau, la céramique de nitrure de silicium. D’une résistance aux chocs comparable à celle de l’oxyde de zirconium, il est deux fois moins lourd ; il est même plus léger que le titane.

 

Aujourd’hui, la manufacture horlogère de Suisse orientale perpétue cette tradition en proposant le Ceratanium® (Ceramized Titanium). Il s’agit d’un nouveau matériau qui allie les avantages du titane et de la céramique en une seule matière première. Ce matériau à base d’un alliage de titane est aussi léger, incassable et aussi bien toléré par la peau que le titane, tout en étant aussi dur et résistant aux rayures que la céramique. Il doit sa surface céramique noire à un processus de fabrication spécial. Le matériau convainc en outre par sa tolérance cutanée et sa résistance élevée à la corrosion.